Le Glutamate monosodique (E621) : un produit hautement toxique présent dans nos assiettes !

A moins d’avoir un diplôme de nutritionniste/chimiste, il est très difficile de décoder la liste des ingrédients des produits industriels…

J’espère aussi que vous avez un bon opthalmo car les listes d’ingrédients sont écrites de plus en plus petit (malin l’industriel !)
Dans cet article je vais partager avec vous des informations sur le glutamate monosodique qu’il faut éviter a tout prix si vous voulez rester en bonne santé et éviter les maladies neurodégénératives.

Le glutamate monosodique :

Il s’agit d’un exhausteur de goût bon marché couramment utilisé dans l’industrie agroalimentaire et qui trompe les papilles gustatives en favorisant l’appétit.
Comme beaucoup d’autres produits douteux (comme l’aspartame) il est pour le moment autorisé sur le marché et des études controversées sont mises en avant afin de montrer sa non dangerosité… On en consomme 2 millions de tonnes par an !!

Il est pourtant prouvé par plusieurs études indépendantes que cet exhausteur de goût est hautement toxique pour l’organisme.

Voici un extrait du livre “La cuisine moléculaire” de Jörg Zipprick :

« Le professeur John Olney, spécialiste du cerveau aux États-Unis, a fait plus de 200 études sur le glutamate monosodique et démontre qu’il est un poison violent pour les neurones.

John Olney disait dans les années 1970 que si l’on laisse des grandes quantités de glutamate dans l’alimentation industrielle, nous assisterons a une épidémie mondiale d’obésité et de diabète. »  (40 plus tard le constat est assez proche…)

Le glutamate est présent dans de nombreux produits comme les chips aromatisées (goût poulet rôti, barbecue, wasabi…), le surimi, les soupes en sachet, les Kub Or, préparations de viande, certains biscuits et condiments, charcuterie sous vide et bien d’autres encore !

Il permet aux industriels d’utiliser moins de matière première et de relever facilement le goût de leurs produits.

Mais il faut savoir que le glutamate monosodique a plus de 30 dénominations différentes, il est donc très difficile a déceler ;

Voici quelques exemples afin de le retrouver dans vos listes d’ingrédients : GMS, natrum glutamate, gélatine, protéines ou huiles végétales hydrogénées, certaines huiles de mais, extrait de levure, levure ajoutée, arômes naturels, arômes, attendrisseur naturel de viande, E621, E622, E623, E624, E625.

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, je vous conseille de regarder la vidéo « La vérité sur le glutamate monosodique », un reportage jamais diffusé en Europe :

N’hésitez pas à partager cet article auprès des personnes non informées sur le sujet.
Il faut que cela se sache !

Abonnez-vous sur le site en haut à droite afin de recevoir les prochains articles et autres surprises !

Commentaires (10)

  1. Mathieu
    “Le glutamate est présent dans de nombreux produits comme les chips aromatisées (goût poulet rôti, barbecue, wasabi…), le surimi, les soupes en sachet, les kub Or, préparations de viande, certains biscuits et condiments, charcuterie sous vide et bien d’autres encore !”

    Comme par hasard, quand je prend des chips Lays (ou autre marque), gout poulet, barbecue, peu importe j’ai des grosses remontés acides assez… burk, a rien comprendre, ces soupes a la con, sauces diverses, steack hachés, laisse tombé encore pire… je mange presque plus rien a cause de ca, a part les trucs basiques, poissons, pattes, riz, frites a la limite, pizza, fruits/légumes et c’est tout, chocolat j’évite au max avec regret… j’ai moins de problèmes depuis …

    Je t’encourage pour ce blog!

  2. Alexandre
    Merci pour ton témoignage, effectivement les aliments industriels peuvent déclencher des symptômes comme les brûlures d’estomac…
    Ce n’est qu’un signal d’alarme, le plus important est de réagir sans masquer le problème avec des médicaments symptomatiques 🙂 @bientôt !
  3. julie
    Wouaw je n’étais absolument pas au courant de ca!
    De toute façon il vaut mieux cuisiner les produits brutes que de manger tous leurs trucs déjà préparés degueux et bourrés de produits chimiques graisses et sucres!
  4. Arno
    Il faut quand même préciser que les 2millions de tonnes par an c’est le conso mondiale. 80% pour l’Asie. En France c’est quand même 95 000 tonnes.
    Et l’on constate que les asiatiques sont nombreux à vivre centenaires et que le QI mien est bien eu dessus du nôtre.(106 vs 95).
    Ceci dit, le gms étant présent dans la mal-bouffe en général, les gens avides de plats préparés et de saletés en sachet on bien d’autres soucis à se faire…
  5. Arno
    Excusez la coquille. Je voulais parler du QI moyen bien sûr ! Le mien est bien aussi dessus… Allez, j’rigole!!
  6. Arno
    Ils ONT d’autres soucis, bien sûr. Arghhh ces téléphones qui écrivent n’importe quoi 🙂
  7. Michel Gagnon
    j’ai diné au buffet chinois aujourd hui et une heure apres mes yeux picotaient, ont enflées, sinus completement bouchés! j’ai rentré a la maison et dose de BENADRYL et sieste pour calmer le tout! TERMINÉ a vie pour moi les buffets chinois!
  8. Manger Vivant (Auteur de l'article)
    Rien de tel que l’expérience nous permet d’ancrer la théorie et de faire les meilleurs choix pour nous 🙂
    Marie de Manger Vivant.
  9. Diane
    A chaque jour on nous conseilles une meilleure alimentation …quesque les gouvernements attendent pour faire interdire ces cochonneries,glutamate ,asparthame,etc
  10. Manger Vivant (Auteur de l'article)
    merci pour ton message & intérêt pour cet article ! 🙂
    Je t’invite à découvrir notre article qui t’aidera à mieux décrypter les étiquettes : https://www.mangervivant.fr/5-astuces-pour-decrypter-les-etiquettes/

    Cela permet de choisir en toute connaissance de cause les meilleurs aliments pour nous, les moins transformés & les plus vivants :
    https://www.mangervivant.fr/alimentation-vivante-vs-alimentation-morte/

    Marie de Manger Vivant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

539 Partages
Partagez
Tweetez
+1