Pourquoi « manger équilibré » nous rend gros et malades…

« Pour votre santé, vous devez manger équilibré à chaque repas »

Je suis sûr que vous avez tous déjà entendu ou lu cette phrase que ce soit à la TV, sur internet ou encore dans la bouche de votre médecin ou nutritionniste.

Mais en réalité, « manger équilibré » qu’est-ce que ça veut dire ?

Non, manger équilibré ce n’est pas faire un numéro de funambule avec une assiette à la main…

manger équilibréDessin : Julie Kueny

Les instances « officielles » de santé publique comme le PNNS (Programme National Nutrition Santé) nous recommandent de composer des repas dits « équilibrés » en veillant à respecter un certain équilibre entre les macronutriments (protéines, glucides, et lipides) et les micronutriments (vitamines, minéraux ).

Nous devrions donc composer nos repas de cette façon :

1 portion de féculents (pâtes, pain, riz…) pour les glucides
1 portion de produits animaux (viande, poisson, œuf…) pour les protéines
–  Un peu d’huile pour les lipides mais avec modération car ça peut faire grossir
1 portion de légumes pour les micronutriments
1 produit laitier en dessert car la pub dit qu’ils sont nos amis pour la vie
– Ah oui, j’ai failli oublier la portion de fruits pour se donner bonne conscience

alimentation équilibrée danger
Vous êtes d’accord avec moi, cette façon de composer ses repas est très contraignante, ça prend du temps et ça peut revenir très cher.

De plus, contrairement à ce que vous pourriez croire, cette façon de composer ses repas est loin d’être une alimentation « santé ». C’est même plutôt un ramassis d’idioties que l’on nous sert à toutes les sauces, sans mauvais jeu de mots…

« Manger équilibré » vous fera stocker de la graisse au fil des années, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’actuellement, plus l’on vieillit plus l’on grossit. Non, stocker de la graisse au fil des années n’est pas quelque chose de normal pour l’être humain.

Dans cet article, je vais partager avec vous 4 raisons pour lesquelles nous ne devrions surtout pas « manger équilibré ». Du moins pas comme cela nous est recommandé !

Raison N°1: Notre pyramide alimentaire est dangereuse !

Pour manger équilibré nous devrions planifier nos repas en prenant en compte les recommandations nutritionnelles de la Pyramide alimentaire moderne.

Pyramide alimentaire manger équilibré danger

Plusieurs choses clochent dans cette pyramide :

  1. Nous devrions manger des céréales et des féculents à chaque repas alors que ces derniers sont en réalité très peu adaptés à notre physiologie (on les digère très mal) et génèreraient énormément de problèmes de santé comme le diabète et le surpoids à cause de leur importante charge glycémique (1). Pour rappel, nous ne sommes pas des poules et une chose est sûre : nous en consommons beaucoup trop.
  2. Il faudrait manger 3 produits laitiers par jour alors que nous savons maintenant que le lait de vache pasteurisé de nos grandes surfaces est nocif pour la santé (2).
  3. Il est recommandé de manger 5 portions de fruits et légumes par jour, ce qui est très loin d’être suffisant si l’on veut vraiment avoir une alimentation diversifiée et riche en micronutriments.
    Il faudrait selon moi doubler voire tripler la dose…
  4. Et que dire des produits gras (les bonnes huiles, les avocats, les fruits oléagineux) qui passent encore pour les méchants qui nous font grossir. Ils sont placés au sommet de la pyramide alimentaire alors qu’ils sont essentiels à notre santé.
  5. Sans parler de la présence dans cette pyramide de la catégorie « sucreries et gâteaux ».
    Un très bon moyen pour justifier leur apparition dans notre alimentation et pour vendre ce genre de produits contre-nature inutiles (remplis d’additifs chimiques toxiques) à nos enfants.

De plus vous devez savoir que cette pyramide alimentaire est bien souvent promue par les grandes puissances de l’industrie agroalimentaire comme les lobbys laitiers par exemple [3].
Il faut regarder les choses en face, les recommandations actuelles sont avant tout au service d’un business qui rapporte gros à certains.

Les experts en santé chargés de rédiger nos recommandations nutritionnelles sont loin d’être transparents et entretiennent d’étroites relations avec certains lobbys agroalimentaires.
Je vous invite vraiment à faire vos propres recherches, vous allez halluciner !

Vous l’aurez compris, « manger équilibré » n’a donc plus aucun sens puisque les recommandations officiel sont fallacieuses et remplis de conflit d’intéret.

Bref, si vous voulez un conseil, ne vous fiez surtout pas à cette pyramide alimentaire pour composer vos repas !

Raison N°2 : Nos ancêtres ne mangeaient pas « équilibré »

Manger équilibré chasseurs cueilleurss

Remontons plusieurs dizaines de milliers d’années en arrière…
L’homme est encore une espèce nomade qui vit encore sur un mode alimentaire de « chasseurs-cueilleurs ».

A cette époque l’homme n’avait pas de supermarché et devait se nourrir exclusivement avec les produits que la nature lui donnait. Des produits frais, naturels, sans additifs toxiques, non transformés par l’industrie et surtout de saison (4) !

Contrairement à nous, les hommes préhistoriques ne possédaient pas une palette alimentaire abondante mais mangeaient les produits correspondant à chaque période de l’année.

Durant les saisons chaudes par exemple, ils mangeaient principalement des fruits, des baies ou encore des plantes et légumes sauvages.
Et lorsque les température baissaient, ils devaient se rabattre sur des produits beaucoup plus caloriques comme les produits gras et les produits animaux (pour les populations du Nord de l’Europe).

Une alimentation simple :

Leur alimentation était très simple et ils mangeaient les mêmes aliments durant plusieurs mois en attendant que d’autres produits de saison apparaissent.
Cette alimentation était adaptée à leurs besoins, leur apportait énergie, force physique et bonne santé. Ils avaient un physique athlétique et étaient très loin d’être en surpoids (et pourtant ils ne mangeaient ni céréales, ni produits laitiers).

Nous avons tendance à l’oublier mais cette façon de nous nourrir est inscrite dans nos gènes et nous devrions nous en inspirer.

Vous voyez bien que nous sommes très loin des recommandations officielles des organismes de santé publique qui recommandent de consommer toute sortes de choses à chaque repas…

« Mais Valentin, ils étaient forcément en carence à cette époque !! »

La réponse est NON car sachez que notre corps possède une capacité incroyable de stockage des différents nutriments pour pouvoir pallier les éventuelles pénuries à venir.

Durant l’été par exemple, nos ancêtres stockaient les nutriments correspondant aux produits de cette saison pour pouvoir subvenir à leurs besoins durant les durs mois à venir.

Notre corps étant capable de faire des réserves, il n’est pas nécessaire de manger équilibré à l’échelle d’un repas mais vous pouvez très bien le faire à l’échelle d’une journée, d’une semaine ou même de plusieurs mois !

Nos ancêtres mangeaient bien plus varié et équilibré que nous ! Mais ils le faisaient à l’échelle d’une année entière.

Une VRAIE journée type pour manger équilibré :

  • Petit déjeuner : un petit déj’ à base de fruits (un Miam O Fruit par exemple)
  • Déjeuner : 3 œufs mi-mollets + divers légumes vapeur (à volonté selon vos besoins !)
  • Collation : des amandes + fruits secs
  • Dîner : des avocats + salade verte / légumes divers (à volonté selon vos besoins !)

Simplicité et efficacité, on ne se prend pas la tête et ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas tomber d’inanition !
Si on s’en remet aux recommandations officielles, il faudrait combiner tous ces aliments en un seul repas… Gare à l’indigestion !

Raison N°3 : Les besoins nutritionnels de notre corps changent constamment !

Si on écoute les nutritionnistes, il faudrait à tout prix respecter les recommandations nutritionnelles journalières en comptant avec précision ce qui rentre dans notre bouche…

Il faudrait compter : Les calories, les glucides, les protéines, les lipides, les vitamines, les minéraux, les fibres que l’on consomme chaque jour en composant des repas « équilibrés » pour éviter d’être dans le rouge et pour apporter à notre corps tous les matériaux dont il a besoin… Cela est très contraignant.

Compter ça ne sert à rien !

Compter et mettre des chiffres sur ce que l’on mange, c’est du pur intellectualisme qui peut nous rassurer certes, mais qui ne sert à rien car cela ne renvoie en aucun cas aux besoins réels de notre corps.

Pourquoi ? Car les besoins nutritionnels vont varier d’une personne à l’autre et vont dépendre de plusieurs facteurs comme :
– notre sexe
– notre âge
– notre niveau d’activité physique
– notre état de santé et nos antécédents médicaux
– notre niveau de vitalité et d’énergie nerveuse
– la capacité d’assimilation de notre muqueuse intestinale
– mais aussi de la qualité de notre nourriture, etc.
– Les besoins en divers nutriments de notre corps vont aussi varier au court de la journée, de la semaine, des saisons, de l’année et même au cours de la vie d’une personne !

Les recommandations officielles sont complètement obsolètes car elles se généralisent à tout le monde et ne tiennent pas compte du caractère unique de chaque personne !

Il devrait y avoir autant de « régimes » alimentaires que de personnes vivantes sur Terre car chaque personne est différente et possède des besoins qui lui sont propres.

Il n’existe qu’une seule façon de connaître ce dont notre corps a besoin :

Vous devez développer votre ressenti !

manger équilibé ressenti

Votre ressenti est la boussole interne de votre corps. Il est chargé de vous guider vers les aliments qui sont bons pour vous. Et la bonne nouvelle, c’est que tout le monde est capable de développer cet outil !

Le ressenti est essentiel pour votre santé et votre bien-être car lorsqu’il est suffisamment développé, on est capable de savoir de quoi notre corps a besoin et quand il en a besoin.

J’expérimente personnellement cela tous les jours, exerçant mon ressenti et me nourrissant exclusivement à l’instinct sans calculer quoi que ce soit et vous savez quoi ? Mes bilans sanguins sont impeccables et je pète la forme ! (au grand étonnement de mon médecin).

S’alimenter correctement est quelque chose de simple avant un grand « S », si cela devient compliqué c’est que vous faites fausse route !

Développer son ressenti c’est partir à la découverte de nos besoins profonds, c’est un chemin libérateur où l’individu reprend ses pleins pouvoirs et sa santé en main.

Raison N°4 : Attention aux mauvaises combinaisons alimentaires

Pour manger équilibré nous devrions donc manger des repas combinant toutes les classes d’aliments dans les bonnes proportions, vous savez les fameux macronutriments : lipides + protéines + glucides

Or combiner les aliments de cette manière n’est pas recommandé et peut provoquer des troubles digestifs plus ou moins graves !

En effet, certaines combinaisons alimentaires vont venir fatiguer et épuiser notre appareil digestif en provoquant :
– Ballonnements
– Production anormale de toxines et de gaz
– Lourdeurs d’estomac
– Coup de pompe après les repas
– Problème d’assimilation pouvant entraîner d’importantes carences !
– Prise de poids

Nos ancêtres composaient leurs repas de manière très minimaliste et mélangeaient rarement les glucides, les protéines et les lipides !

Cela était très bien ainsi car chaque classe d’aliment a besoin de conditions différentes pour être digérée dans l’estomac (temps de digestion, niveau du ph, sécrétion de certaines enzymes digestives, etc.).

La pire combinaison alimentaire :

combinaison alimentaire protéines glucides

Si je mélange par exemple des protéines (viandes, poissons, légumineuses) avec des glucides complexes (pâtes, riz, pain)cela va demander un effort incroyable à mon estomac pour digérer tout cela car les protéines et les glucides vont rentrer en concurrence pour se faire digérer.

Cela va complètement fatiguer notre corps qui va devoir solliciter énormément d’énergie nerveuse pour effectuer ce travail.

C’est pour cela que l’on a besoin d’un petit café pour nous booster après les repas !

D’après le Dr. Shelton (5) cette combinaison glucides + protéines serait l’association la plus délétère pour notre santé et serait à l’origine d’une grande partie des problèmes cités plus haut.

Vous devez donc veiller à ne pas trop mélanger glucides, protéines, lipides en composant des repas-types.

Exemple de bonnes combinaisons alimentaires :

Repas type 1 : Base Protéines (jamais avec des glucides)

Produits animaux (viandes, poissons, œufs…)  Légumes, salade verte

Repas type 2 : Base Graisses

Produits gras (Olives, avocats, huiles, fruits oléagineux) + Légumes, salade verte

Repas type 3 : Glucides/Sucres (jamais avec des protéines)

  • Fruits seuls

ou

  • Féculents (riz, pain/pâtes sans gluten, quinoa, patates douces) + Légumes, salade verte


Cette nouvelle façon de composer vos repas vous apporte :

– Une meilleure digestion
– Plus d’énergie (fini l’endormissement après les repas)
– Un état d’éveil et une sensation de légèreté durant la journée
– Un poids de forme optimal
– Une meilleure protection et prévention contre les maladies modernes de civilisation (maladies cardiovasculaires, diabète, hypertension, cancer, obésité…)

Vous devez CHERCHER LA SIMPLICITE dans la composition de vos repas.

Vous ne devez pas croire que plus vous mélangez de choses en même temps, plus vous serez en forme… Bien au contraire, plus vous mélangez d’aliments et moins votre corps sera capable d’utiliser et de d’assimiler ce que vous lui apportez.

J’ai un petit défi pour vous :

→ Pendant 1 semaine, essayez de composer des repas minimalistes en vous inspirant des repas-types cités juste au dessus, vous allez m’en dire des nouvelles.

Réveillez la force du chasseur-cueilleur qui est en vous !

Valentin P.


Si vous avez aimé l’article, aidez nous à contre-attaquer le PNNS et ses recommandations fallacieuses en partageant cet article autour de vous.
PS: N’oubliez pas :  « Pour votre santé, mangez déséquilibré ! »

Notes et références :
(1) Ces glucides qui nous veulent du mal. (lien)
(2) Pour plus d’information sur le danger des produits laitiers je vous invite à lire le livre : « Lait, mensonges et propagande » – Thierry Souccar
(3) Les grandes marque de l’industrie laitière n’hésite pas à faire la promotion de notre belle pyramide alimentaire. (lien)
(4) Ce que mangeait nos ancêtres (lien)
(5) Pour plus d’information sur les combinaisons alimentaires : « Les combinaisons alimentaires et votre santé : Pour bien digérer, les menus dissociés à la portée de tous » – Herbert-M Shelton
partagez l'article

Commentaires (52)

  1. Elodie
    Super article !!! Merci pour ces précieux conseils 🙂 Toujours un plaisir de vous lire 🙂
  2. Julien
    Je remet mon commentaire car il y a eu un bug :
    Merci pour cet article je suis entièrement d’accord ! Il vaut mieux manger quotidiennement des BONS aliments et se réserver des repas « plaisirs » 1 à 2 fois par semaine plutôt que de manger quotidiennement des repas sois disant « équilibré » !
    Vive manger vivant 😀
  3. Tizi Thérèse
    Bonjour:-) Je suis tout à fait d’accord et j’en suis la preuve vivante car depuis trois ans je ne mange plus équilibré, j’ai supprimé de mon alimentation les céréales, les laitages et tous les aliments industriels. J’ai perdu 20 kg et je me porte à merveille et depuis quelques temps je mange vivant et c’est encore mieux <3
  4. moudubou
    J’aimerai bien savoir comment les protéines et les glucides peuvent se concurrencer. Les sucs digestifs ne sont pas sélectifs. Ils sont produits par le pancréas jusqu’à ce que l’acidité du bain stomacal soit adéquate. Et en fait, cette acidité digestive est plus difficile à obtenir avec des légumes 😉

    Mais sinon, je vous rejoins sur cette pyramide délirante qui ne suit pas les recommandations de l’ANSES qui sont pour le coup pas trop mal.

    En effet, l’ANSES, tout comme l’OMS, recommande la modération sur les protéines (qu’elles soient végétales ou animales, par ailleurs) et les recommandations sont limpides: environ 1g par kilo de poids corporel. Ce qui donne 70g pour un homme de 70kg soit environ 1 portion de viande et deux portions de féculents pour l’appoint, le reste des protéines via les fruits/légumes en quantité -> pour les vitamines et minéraux. Ça c’est ce que recommande l’agence nationale de sécurité sanitaire. D’ailleurs même, elle n’a rien contre le régime végétarien.

    Et histoire de rendre du crédit aux vendeurs de lait et fromage, c’est une façon sûre d’apporter de l’iode aux gens qui mangent n’importe comment. Rappelons à toute fin utile que des carences en iode mènent au crétinisme (non, non, pas les chtis à marseille, c’est une maladie).

  5. Marion
    Vous oubliez de signaler que nos ancêtres ne vivaient pas jusqu’à plus de 80 ans… malgré qu’ils aient mangés sainement. Il ne faut pas tout amalgamer.. et voir le mauvais partout.
  6. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    Bonjour Marion, concernant l’espérance de vie des hommes du paléolithique je te conseille la lecture de cet article => http://www.dur-a-avaler.com/esperance-vie-paleolithique-os-ancetre-hommes/

    A l’heure actuelle nous vivons plus longtemps car nous avons une médecine et des médicaments qui nous maintiennent en vie ou plutôt en survie !
    Comme tu le dis il ne faut pas tout amalgamer et ne pas confondre espérance de vie et espérance de vie sans incapacité(EVSI)

    Notre EVSI ou Healthy Life Years est de 61,9 pour les hommes et 63,5 pour les femmes. Cela nous montre que notre espérance de vie serait inférieure à celle de nos ancêtres…CQFD

  7. abby
    Rhooo !! Merci pour toutes ses informations… C’est tellement important pour ma part, je me passionne pour la santé au travers des aliments et du sport… Mon but étant d’arriver à maîtriser tout ce savoir que tu as réussi à acquérir !!!… Mon Intolérance au gluten et aux laitages à motivé ma soif d’apprendre !!! Jspr un jour y arriver !!!
  8. Justine
    Dès le début vous dites que nos repas doivent comporter tous ces aliments. Or la pyramide alimentaire préconise que l’ENSEMBLE des repas de la journée comporte les aliments de chaque catégorie. Il n’est dit nul part que nous devons manger tous ces aliments à chaque repas, au contraire notre corps aurait trop d’apports et là nous prendrions du poids et aurions des problèmes de santé… L’équilibre se fait dans la journée. Et il parait normal que nous prenions du poids en vieillissant, notre corps perdant de sa fermeté et de ses capacités, sans compter sur la génétique de chacun. Mais on est d’accord que manger équilibré est la solution pour garder la ligne, sans se priver et en faisant du sport régulièrement.
  9. Alexandre LAHOUEL
    Justine : « Il n’est dit nul part que nous devons manger tous ces aliments à chaque repas » Malheureusement oui, les sites officiel comme « manger bouger » recommandent de manger 1 féculent + 1 produit laitier + 1 fruit + 1 produit animaux par repas ! (il suffit de regarder leur menu type, chaque repas contient du fromage et du pain !)

    Et même si cet équilibre se fait sur une journée pour certains aliments, c’est déjà trop ! Ce concept est fallacieux par définition…

  10. christian
    Vous avez une belle façon de nous faire prendre conscience de tous ces sujets. Mentions d’honneur!
  11. Jeff Duval
    Euh… sauf erreur les légumineuses contiennent pas mal de protéines… mais encore plus de glucides ! Donc pas simple de dissocier les deux lors de la digestion… 😉
  12. Claire
    Valentin et Alexandre,
    Une fois de plus vous éveillez les consciences, quel bonheur de vous lire. J’espère réellement que la population arrêtera de (sur)consommer parce que la télé dit que c’est comme cela qu’il faut faire. Continuez comme ceci vous êtes des pros. A bientôt.
  13. labarrere
    J ai commencé voici 1 mois et je pète la forme
  14. Alexandre LAHOUEL
    Nous avons mis les légumineuses pour l’exemple mais effectivement de part leur apport en glucides/protéines ce sont des aliments assez difficile à digérer !

    Merci !! Passe une bonne journée 🙂

    TOP ! Bravo à toi, c’est que le début 🙂

    Merci Christian 😉 je ne sais pas si on le mérite 😀

  15. Kévin
    Bonjour Valentin et Alexandre

    Que dites-vous du mélange 1/3 légumineux 2/3 céréales pour les végétariens sources de protéines et acides aminés complètes au cours du même repas ?

    Merci pour votre site !

  16. danysis
    Ceci est plein de vérités, pour une fois, je lis quelque chose d’intelligent sur notre « bouffe »… et ce sont des merveilleux conseils, qui l’air de rien… rejoignent ce qui est indiqué et expliqué pour que le corps ne soit pas en acidité (gros problèmes de santé y sont liés) cela respecte l’acido-basique ! BRAVO !
  17. Temperance
    Super article qui pour une fois parle des céréales ! Par contre je n’ai rien vu à propos de la viande … :/ qui est tout comme les produits laitiers une aberration pour notre corps (digestion, artères etc.) En plus d’être une catastrophe écologique et j’en passe. Et comme beaucoup de produits transformés, apporte de l’acidité au corps et permet le développement de cancer.
  18. Dany
    Haha on retrouve ces schémas partout, chez le médecin, dans les écoles maternelles, à l’hôpital. Je ne sais pas quand est ce qu’ils vont enfin s’intéresser à la médecine préventive, en même temps j’imagine qu’il y a des conflits d’intérêt avec beaucoup d’argent, donc on doit changer de nous même et il y a ce genre d’article pour nous réveillé.
  19. delphine
    Depuis 1 an je ne vais plus dans les supermarchés traditionnels, j’achète bio et local (marché et magasins spécialisés), je mange un maximum de fruits et de légumes crus et cuits, de la viande occasionnellement, des oeufs et produits laitiers (beurre, crème fraîche, lait) de temps en temps. Je fais mon pain, mes pommes de terre, et mange rarement des pâtes ou du riz. Je peux vous assurer que ce que l’article dit fonctionne pour moi, j’ai perdu tranquillement juste ce qu’il fallait (2Kg de petites poignées d’amour) et mon poids stagne. Je ne suis pas là pour critiquer les nutritionnistes et autres professionnels de la santé, non non, j’ai moi-même fait des études pour devenir diététicienne! seulement, je pense qu’il faut savoir faire la part des choses entre ce qu’on nous vend tout cuit et ce que l’on observe réellement. Nous ne rentrons pas tous dans des cases, et cette façon de me nourrir me convient actuellement. Si j’en ai l’occasion je reviendrai vers vous d’ici quelques années pour témoigner de la suite à ce type d’alimentation.
  20. marine
    Bonjour,
    Alors déjà vous avez fait ma journée avec  » 1 produit laitier car la pub dit qu’ils sont nos amis pour la vie » !!! Je ne me suis jamais sentie aussi bien depuis que je n’en consomme plus… bref
    Merci pour ces conseils, si un maximum de gens pouvaient les voir et découvrir à quel point les organismes de santé sont dévorés par les lobbys de l’agro alimentaire… quand je pense (meme si je le savais déjà) que leurs recommandations n’en ont rien à faire de notre santé, et qu’elles ne sont là que pour remplir les poches de grosses boudes de l’agro… le genre de truc qui me mets hors de moi. Suis bien contente de ne plus leur donner des sous a ces gens la… légumes du potager et le reste marché ou magasin bio… sans produits animaux bien sur!!! En tout cas merci pour ce que vous faites, c’est toujours un plaisir de vous lire!! Continuez comme ça
  21. Greg
    Ok pour tout ce qui est dit, cependant votre vrai journée équilibrée n’est elle pas carencée en protéines, même si vous dites qu’il ne faut pas compter 3 œufs apportent environ 25g,et avec le reste des aliments vous arrivez au mieux à 50, ça fait un peu Light je trouve.
    Quid du sportif ?

    Article intéressant

  22. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    Bonjour Kevin, le mélange légumineuse-céréales est une grande erreur qui déséquilibre totalement notre tube digestif. Je ne te le conseille pas. L’histoire des protéines essentielles c’est un épouvantail, c’est du flan…


    La aussi nos besoins en protéines sont largement sur-évalués, il y a des jours où je consomme plus de produits riches en protéines et d’autres nettement moins !
    De plus as tu déjà entendu parler des travaux du Professeur Louis Kervran sur la transmutation biologique ? je t’invite à y jeter un petit coup d’œil !

  23. Greg
    je viens de lire en diagonale quelques pages internet, mais je ne trouve pas vraiment le rapport avec l’alimentation.

    Nos besoins sont largement standardisés, on le sait, ceci étant il y a tout de même des faits, listés par de nombreux livres de confiance.

    Moi même je ne compte plus et mange sans culpabilité en fonction de ce que mon corps réclame. Les glucides sont aujourd’hui plutôt diabolisés par les nouvelles recommandations, cependant un sportif ou un professionnel à forte activité physique en a grandement besoin, je trouve que ton article n’en parle pas assez.

    Tes recommandations sont cohérentes dans l’ensemble et j’essaierai bien quelques trucs, dont les associations alimentaires (en plus j’ai le bouquin de Sheldon), mais socialement parlant ça reste compliqué, déjà que je suis végétarien…

  24. NARDI
    Bonjour,
    Article très intéressant, mais comment fait on quand on est végétarien ? Si les féculents et légumineuses sont à limiter, qu’apporter d’autre comme protéines ?? Merci d’avance pour votre réponse.
  25. Eddie
    l’instinct alimentaire ok mais le pb est qu’il a été perverti par la mal bouffe et les mauvaises habitudes alimentaires. il y a donc toute une éducation alimentaire à revoir et c’est là où vous pouvez intervenir avec vos conseils et vos éclaircissements très intéressants. C’est bien, continuez.
  26. Amande
    Je suis tout à fait d’accord avec votre article!

    Cela fait un an que j’ai supprimé tous produits laitiers animales et que je ne combine plus protéines et féculents lors du même repas.
    J ajouterai juste de faire attention à l équilibre Acido-basique.
    J’ai perdu du poids mais il me restait quelques ballonnements certains jours.

    Sous les conseils de mon ostéopathe que j étais venue voir pour des douleurs lombaires, j’ai changé mes petits déjeuners: Un jus de citron dans un verre d’eau tiède, une pomme et des fruits secs tous les matins (à ma grande surprise, je n’ai pas faim dans la matinée!)
    Plus de douleurs lombaires (incroyable, cela venait de mes problèmes de digestions!), de ballonnement, je ne suis jamais malade et j’ai un peps d enfer.

  27. christelle
    Est-ce que ces recommandations s’applique à tous le monde, enfants y compris? Il me semblait qu’un enfant en bas âge à besoin de plus de protéine qu’un adulte.
  28. Valentin PECK (Auteur de l'article)
    Les enfants sont beaucoup plus instinctifs au niveau de la nourriture. Ils savent ce que leur corps à besoin il faut laisser faire. Il faut simplement leur proposer un référentiel de produits sains en excluant les produits toxiques (nourriture industrielle, produits cerealiers…).
    On mangeant sain les besoins nutritionnels sont largement comblés tout comme les besoins en protéines qui sont souvent surestimés.
  29. labaeye Nadege
    Un grand merci pour votre blog qui ma beaucoup aider ça fait trois semaine que j’ai essayer deja 18 kg de perdu avant je faisais 136 kg et aujourd’hui 118kg grand merci et je suis motiver a continuer
  30. mamimijane
    bonjour,
    je trouve cet article très intéressant,je partage sur mon journal j’ai commencé depuis 3 jours à suivre vos conseils,midi et soir,sans problème,le matin,c’est 2 tranches de pain sans gluten (fait maison)+ 1 banane ou 1 oeuf coque,je n’arrive pas à manger uniquement des fruits.qu’en pensez vous ?
  31. Vannieuwkerke Alexandra
    Bonjour,
    Je suis nouvelle dans votre groupe.
    J avoue que je suis larguée je vais sérieusement me pencher sur ce que vous faites car effectivement ça me paraît le plus normal.
    Parcontre j ai beaucoup de mal à comprendre si je ne mange plus de féculent ou céréale type avoine ou pain complet ou autre de ce genre j ai peur d être pas au top pour ma journée de travail ou si je vais au sport. Genre grosse fatigue ou avoir faim ou genre tu te sens pas bien . Pouvez vous svp me dire comment je dois remplacer tout ça et M indiquer également si viandes poisson crustacé sont bons pour nous mais à quel dose et quantité svp.
    Merci beaucoup
  32. Gaëlle
    Merci pour cet article!

    Je vois qu’il y a déjà quelques commentaires sur le sujet, mais que conseillez-vous dans l’idéal aux végétaliens pour qui les légumineuses sont une importante source de protéine?

    (on est un peu cantonnés au soja et aux amandes sinon…!)

  33. Gaëlle
    La combinaison graisses/glucides ou graisses/protéines passe mieux du coup, faute d’être exclusif? ^^
  34. Mallaret Nicolas
    Sympa cet article, mais pour les végétarien qui souvent remplacent la viande par des legumineux (source de protéines), tous les experts s’accordent à dire que pour assimiler ces protéines végétales il faut les associer à des glucides (riz, pâtes…).
    Dans vos conseils vous les dissociez??
    Cordialement
  35. Gaudin
    Bonjour,
    Pour les produits laitiers nous pouvons les remplacer par quoi? Ma fille de 1 an boit un biberon de lait le matin, yaourt le midi et au 4h et à nouveau un biberon de lait le soir. Difficile de s’y retrouver je ne sais plus quoi lui donner..
    Merci de votre aide.
    Cordialement
  36. Gaudin
    Bonjour,
    Pour les produits laitiers nous pouvons les remplacer par quoi? Ma fille de 1 an boit un biberon de lait le matin, yaourt le midi et au 4h et à nouveau un biberon de lait le soir. Difficile de s’y retrouver je ne sais plus quoi lui donner..
    Merci de votre aide.
    Cordialement
    Estelle
  37. WIMMER
    Je croyais qu’il fallait éviter de manger uniquement des fruits le matin car cela pouvait provoquer un pic d’apport de sucre conséquent pour le corps ?
  38. Forges Matchima
    Cet article est tout simplement génial. Il résume exactement tout ce en quoi je crois 🙂
  39. jonathan
    Article qui a du bon et du mauvais, la pyramide bien que simpliste et parfois trompeuse et juste une aide contre la malbouffe, ok il y a de la magouille industriel la-dessous mais tout n’est pas faux. Après vous parlez de régime notamment grâce à votre précieux guide alors que les régimes sous tous très dangereux et sont des non-sens donc là aussi on peut se poser des questions. Ensuite si vous trouvez un sportif ou un travailleur de force qui arrive à tenir avec vos exemples de menu, je dis bravo car perso je serai incapable de tenir. Donc je suis d’accord sur certains points (+ de légumes, éviter certain mélange (enfin surtout si on est intolérant ou sensible, ce qui n’est pas mon cas), + de graisse (il n’y a pas de mauvaise graisse d’ailleurs)). Après il ne faut pas être trop restrictif et écouter son corps. Voilà, pour conclure la pyramide possède certaines incohérences, mais certains de vos propos sont aussi soumis à controverse et son même démenti par de nouvelles études.
  40. Anna
    Quid de vos conseils pour les sportifs, hommes et femmes?
  41. Caroline
    Bonjour, votre article m’intéresse beaucoup car je sens bien que ma façon de manger ne me correspond pas (baisse de l’attention à 11h, ballonnement …), mais le problème c’est que je suis fortement hypoglycémique donc le matin je m’oblige (ça m’écoeure)à manger du pain complet avec du beurre car si j’essaie la confiture, les gâteaux ou autre c’est le malaise assuré. C’est pour cela que le type de petit déjeuné que vous proposez ainsi que la quantité de fruits prévues dans ce type d’alimentation, m’interroge. Pensez vous qu’avec mon problème (qui est quand même assez contraignant) je puisse me passer de céréales sur certains repas ?
  42. Gaëlle
    Il me semble évident que notre mode de vie n’a plus rien à voir avec ceux de nos ancêtres et donc que nos BESOINS sont radicalement différents.

    Par exemple, la sédentarité aujourd’hui exige des besoins bien plus limités en protéines que nous avions à l’époque. D’où la nécessité de compenser avec un apport en glucides plus importants. En partant sur des féculents complets (de préférence bio) et des légumes secs, avec des portions raisonnables, aucun problème de « charge glycémique » surtout avec des légumes à chaque repas qui aident à diminuer cette fameuse charge glycémique…
    Un excès de protéines animales aujourd’hui occasionne, on le sait tous, beaucoup de problèmes, que ce soit des problèmes rénaux, cardiovasculaires et autres.

    Votre journée type ne doit pas apporter plus de 1000kcal soit nettement moins que le métabolisme de base de la majorité des personnes donc carrément restrictive…. à ne pas recommander.

    Il y aurait plein d’autres arguments qui iraient contre votre article, mais je ne compte pas y passer des heures.
    J’espère juste que les lecteurs auront la jugeote de RELATIVISER.

  43. Didi
    Moi ce que j’aimerai bien savoir c’est quelles études vous avez fait pour écrire cet article? Êtes-vous dans le domaine scientifique? Alimentaire? Avez-vous étudié la biochimie? La physiologie?
    Parce qu’on dirait sincèrement un article basé sur la lecture d’autres articles et bouquins du genre. Je ne juge pas, je m’interroge. Parce qu’autant certaines choses ne sont pas fausses mais alors d’autres… Laissez-moi rire! Et quand vous parlez de produits laitiers en disant que le lait de vache est mauvais pour la santé (ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde) vous savez très bien qu’il n’y a pas que le lait de vache dans la vie…
    De plus il est prouvé et connu que si nous prenions les habitudes alimentaires de nos ancêtres non seulement on aurait des carences, notre métabolisme n’est pas le même que nos ancêtres, il a évolué comme le reste et en plus ça mettrait en danger les ressources de notre planète bien plus qu’actuellement si le monde entier s’y mettait.
  44. Jerome
    Bonjour, certaines informations classent les oléagineux (noix, noisette, amande) dans les Protéines ! ce qui changerait tout au niveau des associations alimentaires ! d’où est-ce que cela provient SVP ?
    Cordialement.
  45. Lydia
    Depuis quelques années pour maigrir je mangeais comme la pyraamide ou alors je prenez des repas minceur , des produits qui sont un coup et je gonflais davantage, faisant de la rétention d’eaux, pas perte de poids par contre super fatigué, ne pouvant presque plus me deplacer, marcher devenait une lutte contre des douleurs insupportables, depuis 2 mois, par le conseil d’un ami, je mange comme vous le prescrivez, merveilleux , je marche de nouveaux beaucoup mieux, la douleur de ma hanche et des jambes sont beaucoup beaucoup moins douloureux , qu’une seule chose à dire : MERCI
  46. Lydia
    En 2 mois j’ai perdu 4kg en suprimant le lait vache, fromages, yaourts de vache, remplaçant par le lait de soja ou lait d’amande, yaourts de soja, fromage de brebis supprimant viande remplaçant par d’autres aliments qui contiennent des protéînes, mangeant plus de fruits et temps à autres des fruits secs, c’est 4kg ne sont pas perdu dans la masse musculaire, mais bien dans la masse graisseuse et 2 point en moins dans la graisse viscérale, j’ai une balance Tanita, fabuleuse elle est , donc , mes jambes se sont bien degonflés surtout mes chevilles , du coup j’ai des ailes dans le dos, y avait longtemps que je me suis pas sentie aussi bien que maintenant .. Continuez de publier votre publication ..
  47. François
    et que préconisez vous pour les végétariens ? car nous ne consommons pas du tout de produits animaux ? Comment réguler apport protéïnique et les glucides ? Merci
  48. Gouna
    Très bon article !

    Vous omettez juste de dire que nos ancêtres n’avaient pas de voiture, de transport en commun, d’ascenseurs et escaliers mécaniques, de chauffage, d’appartement, etc… Nos ancêtres avaient une activité physique du niveau des sportifs de haut niveau de maintenant. D’ailleurs, beaucoup de pays en voie de développement vivent encore un peu comme eux et sont athlétiques comme eux mais ont également leurs lots de problèmes de santé publique : insuffisance rénale très tôt, le foie bousillé, etc… comment intégrez vous ces éléments dans votre équation ?

  49. Occo Hellendoorn
    Bonjourà vous tous,
    Je voudrais juste dire comment je suis arrivé sur ce site :
    Consultant des informations sur la teneur en protéine de divers aliments, je découvre les fameuses recommandations alimentaires…
    Je devrais, selon eux, m’envoyer trois côtelettes de porc par jour !! (93 kg = environ 90 g de prot/jours !)
    Un vrai délire… personne doué d’un brin de raison ne peux suivre ces soi-disant recommandations…
    Même en imaginant mixer mon apport protéique avec d’autres catégories alimentaires, je devrais « bouffer » comme un goret…
    Et il n’est question que de protéines !!
    Que les lobbies de l’industrie aient « retourné » une majorité des biens pensants…je me demande vraiment comment font certains pour ne pas le voir…
    J’en profite pour rassurer nos amis végétariens : ça fait des années que je ne mange qu’une viande par semaine, parfois deux, je suis en pleine santé…
    Je pense moi aussi que l’apport protéique recommandé est un peu délirant…
    Il faut bien faire vivre nos abattoirs !
    P.S. : lors de la crise de la vache folle, notre petite famille s’est arrêtée de consommer cette barbaque pendant presque 10 ans…j’attends toujours de mourir comme certain me l’avait prédit…
  50. stephanie
    je trouve votre site extrêmement intéressant. Il m’a appris beaucoup de choses et surtout m’a permis de me déculpabiliser en mangeant. Par exemple, j’ai toujours adoré les fruits secs mais je me suis toujours interdit d’en manger par peur de grossir. Cela fait 3 semaines que je suis vos recommandations mais pour l’instant je n’ai pas perdu de poids. J’aimerais savoir si je peux manger un fruit en guise de dessert pour le déjeuner et le repas du soir.
  51. angélina
    Bonjour,
    j’ai une petite question, est ce que manger du riz, des pattes, est mauvais pour notre santé? Le fameux riz dinde?
    En fait je n’ai pas bien compris quelles types de céréales il faut manger.
  52. Sarah
    C’est quoi ce truc, on nous apprend à manger équilibré et là c’est carrément le contraire
    Pourquoi ww à autant de succès, moi ça m’a très bien réussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *