L’épigénétique : cette chose peut transformer votre vie !

Et si je vous disais que les maladies et les problèmes de santé héréditaires pourraient ne pas exister ?

J’ai écrit cet article car j’en ai assez d’entendre des gens se complaire dans la maladie ou leurs problèmes de santé sans chercher à s’en sortir sous prétexte qu’ils ne sont pas responsables de leur état de santé…

En effet j’entends souvent :

« Je suis en surpoids mais c’est pas de ma faute, c’est de famille »

« Dans ma famille, tout le monde a des problèmes cardiaques, je ne pourrai pas l’éviter »

« Mon père est chauve, je le deviendrai forcément »

Ces personnes sont prises dans un fatalisme navrant et une sensation d’impuissance face à leur santé et à leur destin. Comme si une épée de Damoclès était suspendue au-dessus de leur tête !

Bah moi je le clame haut et fort : le fatalisme et l’arbitraire en santé ça n’existe pas !

La maladie, ça ne vous tombe pas dessus par hasard au coin de la rue.
Laissez-moi vous présenter une discipline scientifique qui pourrait bien vous étonner…

L’épigénétique pour changer de vie !

L’épigénétique, c’est la grande révolution de la biologie de ces 5 dernières années !
Les prix Nobel fleurissent sur ce sujet qui met UN ÉNORME coup de pied dans la fourmilière.

Pour résumer, l’épigénétique c’est l’étude de la modification de l’expression de vos gènes en fonction de votre environnement direct.

Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer :

Il faut savoir que nos gènes constituent seulement 2% de notre ADN.
On appelle cela l’ADN codant, c’est lui qui est responsable de la personne que nous sommes.

→ Notre sexe, la couleur de nos yeux, notre physique, notre personnalité etc.

épigénétique
Qu’en est-il des 98 % d’ADN restants ?

N’étant pas constituée de gènes, les chercheurs pensaient qu’elle ne servait à rien et l’appelaient « Junk DNA : ADN poubelle ».

Avec l’épigénétique, on s’est rendu compte que ces 98% d’ADN « poubelle » sont en réalité directement responsables de l’expression de nos gènes (les 2% codant).
Et leur activité est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie et nos habitudes !

Cela ouvre un champ d’action et de possibilités immenses !

Concrètement, cela veut dire que l’expression de nos gènes (donc la personne que nous sommes) est directement influencée par notre environnement :

  • notre alimentation
  • notre niveau d’activité physique
  • notre rythme de vie (stress, sommeil)
  • notre environnement social
  • notre niveau de satisfaction dans la vie en général

Un petit schéma pour imager la chose :

épigénétique schéma

« Qu’est-ce que ça veut dire ? »

→ Les maladies héréditaires sont TRÈS relatives car c’est votre mode de vie qui va directement déterminer la personne que vous allez devenir !

Je vous propose un petit exemple pour illustrer la chose :

Dans une ruche, toutes les larves d’abeilles naissent avec le même patrimoine génétique. Lorsque celles-ci sont encore à l’état de larve, certaines d’entre elles vont manger de la gelée royale.
Celles qui ont consommé cette gelée vont devenir des reines et les autres vont devenir des ouvrières. A la base les abeilles naissent égales mais une transformation va s’opérer grâce à l’alimentation !

épigénétique abeilles

Et cela est vrai pour l’être humain ! Prenons le cas de 2 vrais jumeaux :

Victor et Maxime n’ont pas vraiment les mêmes centres d’intérêts. Maxime aime faire la fête, se coucher à pas d’heure et manger de la junk food à longueur de journée alors que Victor est bien plus modéré :
il aime prendre soin de son corps, manger correctement, il est physiquement actif avec un rythme de vie plus sain.
Leur génétique à la base a beau être exactement la même, on va très vite se rendre compte que Maxime va développer plus de maladies, vieillir plus rapidement, peut-être grossir plus vite et perdre en vitalité.
Alors que Victor lui, sera en pleine forme, respirera la santé avec un corps mince et musclé tout au long de sa vie.

→ Nous possédons TOUS potentiellement des « gènes de cancer » dans notre ADN.
→ Nous possédons aussi TOUS des « gènes positifs » de pleine santé, de vitalité, de joie, etc.

Alors dites-moi pourquoi certaines personnes activent ces gènes néfastes et tombent malades alors que d’autres bénéficient d’une excellente santé ?

Il faut savoir que nos 2% de gènes ne sont pas utilisés dans leur intégralité. Certains sont fermés et inutilisés alors que d’autres sont ouverts et actifs et comme nous venons de le voir c’est notre environnement qui va décider quels gènes vont s’exprimer et lesquels vont se taire!

→ C’est la puissance de l’épigénétique, nous déterminons notre santé et notre être futur par nos actions présentes !

« C’est bien beau ce que tu dis ! Moi, dans ma famille ça fait des générations que l’on partage les mêmes problèmes de santé et ce n’est pas prêt de changer ! Ton histoire d’épigénétruc c’est des conneries ! »

– Cela confirme bien la véracité de mes propos !
Tu partages les mêmes problèmes que ta famille mais tu partages aussi le même environnement avec elle, les mêmes habitudes, la même alimentation, la même façon de concevoir les choses.
Il est donc normal que les choses se répètent.

Imaginons maintenant que cette personne déménage, change ses fréquentations, ses habitudes, commence enfin à manger sainement et à mettre un peu d’activité physique dans sa vie.
Il est certain que ses problèmes de santé s’envoleront avec le temps.

Pourquoi ?
Parce qu’elle a changé d’environnement et de mode de vie !

Il y a bien sûr des problèmes d’origine génétique bien plus graves (les malformations congénitales, etc.) mais une grande majorité d’entre nous ne sommes pas concernés par ces problèmes.
Attention, cela ne veut pas dire que ces personnes sont condamnées à souffrir toute leur vie car il est prouvé que l’on peut améliorer sa génétique on faisant les bons choix en matière d’hygiène de vie.

Je le répète, le fatalisme ça n’existe plus, nous sommes responsables de notre état de santé, du positif comme du négatif, n’attendez pas que les choses se passent, arrêtez les excuses et passez à l’action car vous êtes les maîtres de vos propres vies !
Vous avez le choix, choisissez vos pions :

épigénétique choose your playerCrédit photo : Julie Kueny

Comment exprimer le meilleur de ses gènes

Vous vous demandez sûrement quelles sont les bonnes habitudes à prendre pour exploiter le meilleur de ses gènes, la réponse est toute simple :

Il faut revenir un à cadre de vie physiologiquement adapté et conçu pour nous. Il faut se demander : Quels sont les besoins primaires de l’homme ?
Eh oui, la « nature » a prévu pour chaque espèce vivante des conditions de vie bien particulières ! Les respecter nous garantit santé, vitalité et positivité. Ne pas en tenir compte c’est dégénérer (maladie de civilisation, dépression, auto-destruction etc.)

1. Une Alimentation Vivante Ancestrale et Hypo-toxique

Si vous voulez exprimer le meilleur de votre génétique, commencez par respecter le régime physiologique de l’être humain !

Mangez vivant

Pour cela il faut s’inspirer de l’alimentation de nos ancêtres à l’époque du paléolithique (avant la sédentarisation de l’espèce humaine).
Ces derniers mangeaient principalement des produits végétaux (pousses vertes, légumes sauvages, racines tendres, fruits et baies) mais aussi des produits animaux en période de pénurie alimentaire.
Alimentation vivanteUne alimentation naturelle et extrêmement riche en micronutriments qui couvrait tous leurs besoins et les mettait à l’abri de toutes nos maladies de civilisation !

Diminuez les produits toxiques

Respecter l’alimentation de notre espèce c’est aussi supprimer les produits inadaptés à la consommation humaine comme les produits céréaliers (farines, pains, pâtes, gâteaux), les produits à base de lait de vache (lait, crème, beurre etc.), sans oublier les produits industriels totalement dénaturés de nos grandes surfaces  !

Ce sont des aliments qui sont très récents dans l’histoire de l’homme, nos lointains ancêtres n’en mangeaient pas et l’espèce humaine est très loin de s’être adaptée à leur consommation ! Ils sont à l’origine d’une grosse partie de nos maladies et de notre mal-être.

Pour plus d’information, je vous invite à lire mon article sur l’alimentation vivante !

2. Mettez du mouvement dans votre vie !

Oui, je sais, vous entendez cela partout : « pratiquez une activité physique régulière » et je le répète moi-même assez souvent sur Mangervivant.
Mais vous devez réellement saisir l’importance d’une vie physiquement active !

Si nous avons des articulations et des muscles c’est pour bouger.
Nous sommes génétiquement programmés pour cela  !

Nos fonctions physiologiques sont étroitement liées à ce besoin de bouger : Je vous invite à lire mon article sur l’importance VITALE d’une activité physique régulière.

Si je ne bouge plus assez, comme c’est de plus en plus le cas dans notre société moderne (bureau ou salles de classe toute la journée, ordinateur, facebook, jeux vidéo, etc.) je dépéris inéluctablement car certains besoins ne sont pas comblés.

Je ne vous conseille pas forcément de vous inscrire en salle de sport mais simplement de bouger le plus possible au quotidien !

Régénérez votre système nerveux

Nous vivons dans une société qui va de plus en plus vite et qui nous demande toujours plus de ressources. Nous avons du mal à suivre le rythme et cela épuise totalement notre système nerveux.

→ Sachez que notre système nerveux est le pilier central de notre santé et de notre bien-être !

Il gère TOUTES les fonctions de notre corps :
L’assimilation de notre nourriture, l’élimination de nos déchets, le fonctionnement de l’ensemble de nos organes, c’est aussi lui qui fait battre notre cœur !

Nous sommes un peu à l’image d’une voiture, nous possédons nous aussi une batterie qui accumule cette énergie nerveuse : les glandes surrénales.

Malheureusement, lorsque l’on soumet son corps à des rythmes et des conditions de vie totalement déréglés, ces glandes ont tendance à se décharger.
Lorsque vous n’avez plus d’énergie nerveuse, vous commencez à ressembler à un zombie, la vie est déjà en train de vous quitter…

Il y a cependant un moyen très simple pour régénérer son système nerveux :

  • Un sommeil et un rythme de vie physiologique (sommeil physiologique et vie non stressante)
  • Les massages, le contact et la bienveillance de vos proches (une excuse pour faire des câlins et se faire masser toute la journée;))
  • L’exposition aux éléments naturels (balade en forêt, baignade, exposition au soleil)épigénétique sun yogaIl est pas chouette le programme ? (testé et approuvé) 😉

Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus

Eh oui… Les personnes que vous fréquentez le plus vont influencer et déterminer la personne que vous êtes.

Si vous avez l’habitude de fréquenter des personnes négatives, vous pouvez être sûr que cela vous tire vers le bas et donne cette information à tes gènes : TU ES COMME CES PERSONNES.

Si bien que vous allez commencer à ressembler aux personnes que vous fréquentez. (Cf. déterminisme social de Durkheim)
Cela peut être votre famille, vos amis, vos collègues ou camarades, bref vos fréquentations en général !épigénétique lien socialVeillez donc à bien sélectionner les personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps et préférez les personnalités inspirantes, positives et originales 😉
Cela vaut aussi pour les auteurs que vous lisez, les films que vous regardez et les blogs que vous fréquentez ! (héhé)


J’espère que vous avez aimé l’article et qu’il vous aidera à devenir la meilleure version de vous-même car vous avez l’embarras du choix !

Aidez-moi à faire prendre conscience de ce sujet passionnant à un maximum de personnes en partageant l’article à l’aide des petits boutons ci-dessous.
Ne soyez pas timides et laissez moi vos impressions dans l’espace commentaires !

valentin peck

 

Gardez la pêche,

Valentin PECK

 

Merci à Marie-Paul Schmidt pour la correction scientifique.
Merci à Julie Kueny pour la jolie illustration (allez jeter un œil sur sa page).

Pour aller plus loin :
Un scientifique parle de l’épigénétique
– Publication INSERM sur l’épigénétique-Une petite vidéo sympathique sur l’épigénétique

Commentaires (70)

  1. lucillia
    C est pas mal , c est vrais que depuis quelques mois je suis vos conseils, j ai totalement changé ma façon de consommer de faire mes courses .plus de plats préparés, fini les vienoiseries .je prépare le plus simple avec des aliments vivants je n ai jamais eu faim et je ne culpabilise plus quand je mange ces produits vivants et quand j ai faim je mange yess.je n ai perdu que quelques kilos mais moins de gras plus ferme et je me sent mieux. Des que je vois un message de votre site je me depeche de le lire , continue à nous donner de bon conseil c est super Merci bisou à toute l équipe
  2. Mure
    Bonjour Alexandre , c’est très intéressant de vous lire . Depuis que j’ai fait connaissance de Thierry Casasnovas j’ai complètement changé ma façon de m’alimenter , mais comme je suis toujours à la maison je vois pleins de fruits autour de moi et je ne peux m’empêcher de manger car mon soucis est que j’ai toujours faim . Pour les repas de midi ou soir je ne m’empêcher de manger un ou deux morceaux deux pains après chaque repas . J’ai toujours été une grande mangeuse de pain et de fruits ,et ces deux éléments je ne lpeux les enlever c’est plus fort que moi . Avez vous une solution à ce problème ? .
  3. Paul
    Hum.

    Laissez moi résumer.

    Vous parlez de l’épigénétique, c’est de la science dure, prouvée, testée.

    C’est bien.

    Puis vous vous appuyez cette épigénétique pour développer quatre chapitre basé sur … Votre propre analyse ? Vous avez une quelconque preuve de ce que vous avancez ?

    Je ne dis pas que vous avez entièrement faux, mais ces affirmation le sont :
    « Eh oui la « nature » a prévu pour chaque espèce vivante, des conditions de vie bien particulières »
    Faux, les espèces se sont adapté à la nature, pas l’inverse.
    « Et cela est vrai pour l’être humain (en parlant des aliments) »
    Ce n’est pas entièrement faux, mais la gelée royale est un concentré d’hormones, comparativement il faudrait prendre environ quatre vingt dix kilos de gelée royale pour obtenir le même niveau de changements, qui ne serait absolument pas commandés par les gènes.
    « Une alimentation naturelle et extrêmement riche en micronutriments »
    La cigüe est un produit parfaitement naturel. Je ne vous recommande pas d’en manger.

    Pour finir, il y a une affirmation très très sectaire :
    « Si vous avez l’habitude de fréquenter des personnes négatives et sans intérêt »
    On peut très vite sauter à la conclusion que vous n’écrivez pas :
    « Si vous fréquentez des personnes qui ne pensent pas comme moi »

    Pour finir, les maladie dégénérative, comme les myopathie ou la chorée de Huntington, c’est qu’ils ont mal mangé ?

    P.S.
    Même si ce post vous donne l’impression que je vous démonte en bloc il n’en est rien. Vous exprimez vos idées et c’est elle que je démonte parce qu’elles sont fausse, rien d’autre.

  4. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    La motivation première de cet article n’est pas d’être « scientifique » (je laisse cela au « intellectuels supérieurs »), mais d’être une source d’espoir pour les personnes qui l’ont perdu.

    Je n’avais AUCUNEMENT l’intention d’être moralisateur ou pire sectaire…C’est dommage que vous restiez focalisé sur l’aspect alimentaire, c’est bien plus vaste et profond que cela.

    Je m’excuse cependant si certaines personnes se sont sentis heurtées par mes propos. J’assume et je revendique totalement le contenu de cet article.

    Je vous remercie de votre courtoisie 🙂

    Ps: Les maladies dégénératives sont souvent provoquées par un déséquilibre et un épuisement de notre sphère nerveuse -> stress, épuisement, mauvaise hygiène de vie.

    C’est donc notre « environnement » (hygiène de vie) qui les provoquent. Vous savez, la santé est SIMPLE avec un grand « S », mais une santé simple n’est malheureusement pas rentable pour certains.

  5. Stéphanie
    J’ai adoré cet article merci pour ces infos précieuses et totalement méconnue du grd public.
  6. Martine
    Merci pour cette article toujours très intéressant. Je ne connaissais pas l’épigénétique mais je peux AFFIRMER que manger une alimentation vivante côtoyer des personnes positives et pratiquer un sport à changer ma vie du tout au tout et cela même avant de connaître et lire ce blog. Mais grâce à celui-ci je ne me sens plus seule et je me sens comprise. Un grand BRAVO à vous deux. Continuez ainsi
  7. veronique jean
    Merci pour ce texte très intéressant. Je suis porté à dire pour apporter un changement à mes gêné il me faudra plus qu un changement alimentaire ou activité physique. Il faudra avant tout changer ma perception de la vie. Avant quand j’allais dans la nature je ne voyais rien entendais rien.(oiseaux, vent,rivière … etc).trop de chose en tête. J’ai découvert ces choses en m’acceptent comme je suis.j’ai couper beaucoup dans le stress en me respectant .c’est moi qui a le contrôle de ma vie.c est a moi de dire oui ou non c est assez. Comme nous ne sommes pas des être parfait il m arrive d avoir des manques et retourner à mes anciennes abitute. Retrouvez un peu de reconfort dans le déjà vu/connu. Bien manger c’est un bon début .ça changera pas mes gênés. Ça nourri mon savoir et me fait du bien de prendre soin de moi. vivre un jour à la fois. Je vous suis depuis le début de votre site.
  8. NS
    Article très intéressant dans son ensemble, merci.
    Je m’intéresse de plus en plus à l’épigénétique aussi, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.
  9. Marie Claude
    Bonjour Valentin,

    Votre article est très intéressant et en plus clair et simple. Effectivement la plupart des personnes cherche la cause de leurs difficultés à « l’extérieur ».L’être dans sa « Globalité » est la base.
    Merci
    Marie Claude

  10. Thibaut
    Ce qui est désespérant c’est que des gens vont croire à vos idioties… Il serait temps que vous assistiez à un vrai cours sur l’épigénétique pour comprendre réellement de quoi vous parlez.
    Vous exposez des idées qui, certes sont plaisantes et semblent logiques, mais qui n’ont rien à voir avec la réalité…

    Si l’épigénétique est liée à l’environnement son contrôle est bien plus complexe que par des aliments paléo et des bonnes intentions… Jouer avec des concepts scientifiques qu’on ne maitrise pas afin de vendre un régime à la mode, est au mieux du charlatanisme, au pire un acte criminel quand ça touche à la santé humaine.

    Je ne vous félicite pas

    (j’imagine que ce commentaire sera modéré mais au moins vous l’aurez lu).

  11. Alexandre LAHOUEL
    Non, ton commentaire ne sera pas modéré ! En effet, cet article est un acte criminel pour la santé humaine !! Vite ferme ton navigateur !!
  12. Thibaut
    Oui criminel, mes mots sont choisis. La prédisposition génétique à développer des cancers est une réalité qui ne peut pas être changée avec des bonnes intentions et des fruits et légume. SI vous vous y connaissiez en génétique vous sauriez que toute la chromatine ne peut pas être condensée ou décondensée, certaines portions sont toujours actives. Si on a une prédisposition à développer des mutations dans ces régions on doit prendre ça très au sérieux.
    Votre article va encourager les gens à ne plus effectuer de dépistages et à croire qu’un mode de vie présumé saint pourra les soigner de tout.

    Quand on conseiller de substituer des vrais actes médicaux fais par des professionnels par des régimes de charlatans, c’est un acte criminel. Certaines personnes ayant vendu des actes homéopathiques en place de vrais traitements ont déjà été jugées… la même chose pourrait s’appliquer ici.

    La médecine actuelle et le mode de vie actuel peut être modifié et critiqué mais pour ça il faut en comprendre le fonctionnement au lieux de l’inventer.

  13. Alexandre LAHOUEL
    Tu n’as pas compris l’objet de cet article mais ce n’est pas grave…
  14. Alexandre LAHOUEL
    Pour aller plus loin :
  15. Thibaut
    Autant pour moi, si les références du site proviennent de Gilles Lartigot je me suis trompé, il n’y a pas une once d’info scientifique… apparemment j’ai mis tu temps à comprendre que votre but était juste de propager les délires d’un gourou… toutes mes excuses… vous touchez beaucoup d’argent pour les conseils sur le régime paléo? Juste par curiosité?
  16. Stéphanie
    lol thibault le gars frustré xD Super article en tout cas ! Merci beaucoup votre blog est une super découverte !!
  17. Lili
    Je viens de découvrir votre blog par le partage d’un ami, je trouve cet article très bien. J’ai lu quelques commentaires, tout n’es peut être pas juste et de toute façon tout ne fonctionne pas pour tout le monde, nous sommes tous différents. Mais je trouve ça intéressant et agréable de lire cela, de se rendre compte de l’importance physique et psychique de l’environnement, de nos modes de vie. Il faut pouvoir se ressourcer pour avancer et se sentir heureux pour avancer et vivre pleinement… Il faut se poser les bonnes questions et savoir si on préfère être heureux ou satisfaire de nombreux désirs qui en réalité n’apportent pas plus le bonheur.
    Bref merci pour cet aparté dans ma journée
  18. Letroye Aurélie
    Je suis d’accord avec votre théorie pour certains points. Il est évident que la personne qui fume beaucoup depuis son plus jeune âge à plus de chance qu’un non-fumeur d’avoir un cancer des poumons. Mais comment expliquez vous les maladies auto immunes comme la sclérose en plaques? En quoi notre mode de vie peut influencer le développement de cette maladie ? J’ai toujours eu une vie heureuse, je n’ai jamais bu, jamais fumé, jamais droguée, un rythme de vie normal et sain. Alors comment expliquer que j’ai développé cette maladie ?
  19. Julien
    SUPER ARTICLE ! Tout à fait d’accord ! Depuis que je mange plus sainement j’ai perdu bcp de poids en trop et j’ai considérablement améliorer mon état de santé général !
  20. Christian Truchon
    Manque de rigueur…
  21. tiery
    bonjour ,

    perso j’ai aimé lire votre article , un de plus 😉

    pour tout dire suite à un jeun de 30 jours,
    une grosse prise de conscience pour conclure ce tout !
    et ce qui m’est venu , c’est tiery, t’as tout faux en tout !!!!
    mais quelque chose m’a dit de regarder très en profondeur sur le coté ADN.
    donc depuis j’en lis et j’en lis, pour conclure que d’une, la clé de l’humanité est dans l’ADN et, de deux, ce là bien sur n’engage que moi, est la source divine incarnée ici bas !!!
    l’échange le plus spontané et normal, est pour l’adn, le baiser et le sexe … pas étonnant que l’on nous fait croire à un danger de maladie via la bouche et le sexe et qu’il faille rester à vie avec la meme personne !!!
    pour finir, un domaine qui risque peut être de fâcher, l’amour en tant que tel, que tout le monde désire, à mes yeux, n’existe pas, il n’est ni plus ni moins la manipulation de notre ADN parce qu’il a besoin d’autres info d’autre ADn pour arriver à ses fins, c’est à dire évoluer !!!
    su ce bien à toi qui me lis …

    tiery.

  22. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    Bonjour Aurélie,

    Tu entends quoi par une « vie saine » ?
    Une vie saine selon la norme ?
    Selon ce que les diététiciens ou les médecins ton raconté toute ta vie ?

    Le gros problème aurélie c’est que nous ne suspectons même plus ce qui est mauvais pour nous et surtout nous avons oublié ce qui est bon pour notre santé !!

    Par exemple :
    -Les céréales et plus particulièrement le blé est un véritable poison -> c’est un aliment totalement sain pour la plupart des gens
    -Le lait pasteurisé est un cocktail toxique -> On nous affirme qu’il est indispensable
    -Nos enfants se gavent de junk food et autres cochonneries industrielles -> c’est normal tout va bien, « il faut bien se faire plaisir ».

    En bref notre société tourne à l’envers et nous avons oublié nos besoins fondamentaux…
    Et lorsque l’on se dresse contre cette absurdité on vous reproche votre manque de rigueur scientifique ! On va où ?
    La science est la pour servir l’homme et ses intuitions et non l’inverse.

    Les maladies auto-immunes sont expliquées et « soignables » depuis longtemps.
    Pourquoi on en entend pas parler ? tout simplement parce qu’une personne en bonne santé ça ne rapport rien…

    Si tu veux plus d’informations n’hésite pas à me contacter via la rubrique contact du site, je serais ravi de te répondre 😉

  23. katia
    Une vie sans stress et manger des aliments non transformés oui c’est simple a condition que nous changions les mides d’énergies et de production alimentaire.
    Il est vrai que la négativité augmente les problèmes de santé
  24. BEZIEUX
    Bravo Valentin, (et Alexandre)
    et ne vous laissez pas toucher par des individus qui ne se donnent pas la chance d’y croire…
    Pour ma part, j’ai un deust et brevet d’état à Strasbourg aussi 😉 et en suivant vos conseils, mes ‘élèves’ ont toutes perdu du poids, ont plus la ‘pêche’ etc…
    Merci et Bravo encore!
  25. Marie
    Je suis d’accord avec Paul et Thibaut.
    Oui on est en meilleure santé quand on mange bien et que l’on fait de l’exercice. Par contre c’est ridicule que faire croire aux gens que leurs problèmes de santé viennent de leur aliments et de leur fréquentation. Mon frère est épileptique comme notre oncle alors qu’on a grandi de la même manière.
    Je vois pas bien comment des éléments extérieurs on pu le rendre malade ni même comment manger des fruits et des légumes pourrait le guérir. Bébé il consommait du lait maternel ! Et ne venez pas me dire que c’est l’alimentation de notre mère qui l’a « contaminé ».

    On ne peut pas vivre en ne choisissant que des personnes soit disant « positives ». Mon fils est hyperactif… je le mets à la DASS?

    J’en ai marre de cette propagande qui dit aux gens de manger de tel ou tel manière sous prétexte que leur voisin ne mange que des radis et qu’il est en bonne santé.

    C’est pas parce que 2 ou 3 gourous abusent de la crédulité des gens qu’il faut véhiculer de fausses vérités en faisant culpabiliser les autres.

  26. doise
    Messieurs,

    J’ai particulièrementaimé vos articles, surtout en ce qui concerne l’alimentation, et le contact avec les personnes toxiques…
    mon mari, est totalement négatif, j’avais déjà constaté que loin de lui, je retrouvais la joie, les envies de créer, enfin j’étais moi.
    mais quand le retour vers lui approche, mon corportement change, la chimie de mon corps change
    et je ne sais rien y changer,
    je voudrais nettoyer mon subconscient pouvez vous m’aider
    merci

  27. ROUSSEAU
    Je vais me faire un plaisir de ne pas partager votre article…

    Je trouve que vous êtes moralisateur et donc je vous considère comme une personne négative… Voir toxique.

    Vous dites que votre article n’est pas scientifique et cela signifie-t-il donc qu’il n’est pas appuyer sur études reconnues ? Si c’est le cas alors sur quoi vos propos reposent-ils ?

    J’ai pour ma part aucun surpoids, je mange plutôt sainement mais je m’accorde des plaisirs, je pratique des activités physiques très régulièrement, je ne côtoie plus depuis de nombreux mois des personnes toxiques (dans la mesure du possible, on est jamais à l’abris de tomber sur des gens qui se croient mieux que les autres…). Pourtant je souffre d’une maladie l’hypersomnie …. Si on lis bien votre article ça serait de ma faute ?

    Et encore ma maladie bien qu’handicapante ne l’est pas autant que d’autres…. Que dire des autistes, des personnes souffrant de problèmes psychologiques ou des personnes présentant des maladies orphelines ??? Vous allez bien trop loin dans vos propos

  28. Franck
    Je suis médecin généraliste dans le sud de la France et cet article est rempli de bon sens ! Ne faites pas attention aux mauvais commentaires, ils ont certainement mal compris le sens de votre article… Bonne continuation ! Franck.
  29. Josiane
    MErci pour ce super article !! Je confirme depuis que j’ai changé mon alimentation et mon mode de vie en générale (sommeil, sport) ma vie a complètement changé ! Même si j’ai une « petite » génétique, mon mode de vie me permet de ne pas être limité par ces faiblesse génétique et je suis certaine que j’ai plus d’énergie que des personnes avec une très bonne génétique…
    Encore merci et à très bientôt Alexandre et Valentin ! 🙂
  30. sabah
    Salut …jsuis d’accord avec toi à cent pour cent ..nous somme tributaire de notre existence pas de fatalisme …il suffit d’être aligner avec la source qui nous anime….. Mais malheureusement quant je lis certains commentaires je me dit que pour un monde meilleur y’a du boulot…..les gens sont conditionner endoctriner le système les façonner à son image un monde matérialiste dénouer de sens et déshumanisé …on torture les animaux on détruit la nature on abas des arbre pour en faire du papiers toilette et se toucher les fesses avec…..! Des guerres sont créés de toutes pièces sous de faux prétextes et à des fin personnel ….etc et les médias qui vous endorent le cerveau avec des balivernes pour vous divertir afin de vous maintenir dans un état de cretinisme de masse ….on deviens bête et decipliné on crois tous skon nous dit comme si nos conscience étaient éteintes…..on réfléchis plus ..on avance comme des zombies oui certes des zombies styliser habiller en Gauthier ou en chanel puisque le bute c de nous faire consommer et surtout la servitude on est même plus mettre de nos acte on est loin d’être hotonome mais plutô hétéronome …nous sommes des assister au lieu de plante nos propres semmences on préfère consommer des merde OGM et autre hbride f1 ……nous plus que l’ombre de nous même sans même le savoir …l’eau du robinet et bourrer de fluor ainsi que nos dentifrice ….le fluor un danger pour l’homme et sa glande pinéale.. Car elle l’entartre et l’empêche de ce connecter au spirituel du coup on reste bête et surtout docile……j’ai trop de chose à dire et trop de chose sur le coeur mais je v marretez la…..désoler pour les fautes d’orthographe….. Et encore bravo pour ton article….et pour les septiques je vous conseil vivement d’éteindre vos télé et d’allumer vos esprits ….réfléchissez 2seconde ….un canibal reste t’il canibal si il utiliser une fourchette…..?
    Je vous souhaite à tous paix et amour en vos cœurs…..✌
  31. Mike
    Super l’article et pour ceux qui désirerais pousser les recherche un peut plus loin, je vs conseilles le livre référence « La biololgie des croyances », une pure merveille 🙂
  32. Céline SECHAUD
    Bravo et merci pour votre article! Je suis diététicienne nutritionniste complètement d’accord avec vous sur le fond. Je m’efforce de transmettre chaque jour ces informations à mes patients mais ce n’est pas simple! 🙂 Alors je viens de partager votre article sur mon Facebook et je vais en faire autant sur mon site internet afin de toucher encore plus de monde, en espérant générer plus de prises de conscience… Cependant comme le disait l’un de mes prédécesseur un peu tatillon sur ce forum je ne suis pas certaine que tout soit dû à l’épigénétique, qui reste encore très méconnue, mais malgré tout comme je le disais, sur le fond vos conseils restent très bons et simplement expliqués c’est pour cela que je les ai partagés!

    Bien cordialement

  33. 777
    Toutes les maladies sont curables, mais pas tous les hommes. -Paracelse-
  34. Emilie
    Bonjour,

    Je suis convaincue qu’une bonne hygiène de vie favorise un bon état de santé et effectivement nous avons reçu des conseils en matière d’alimentation qui n’étaient pas bénéfiques pour nous ( cf. notamment le lait qui était pendant des années la panacée et dont la place dans l’alimentation humaine est aujourd’hui remise en cause). Effectivement s’entourer de gens positifs nous fait nous sentir mieux psychiquement ; les liens entre santés psychique et physique sont étroits et logiquement une bonne santé psychique va nous inciter à une bonne hygiène de vie et nous libérer du stress et des angoisses qui ont des impacts physiologiques. Cet article est logique sur ces points. Personnellement je suis dubitative quant à la responsabilité des gens dans leurs maladies génétiques et même dans le développement de cancers. N’étant pas scientifique, je conçois que les facteurs environnementaux, la pollution, l’alimentation peuvent favoriser le cancer. Cependant je pense que cet article est très culpabilisant pour des personnes atteintes du cancer et je ne perçois pas de réel fondement scientifique pour étayer un lien direct entre leur mode de vie et leur maladie. Quant aux maladies génétiques, et je ne parle pas de la calvitie, je suis choquée que vous imputiez aux personnes qui en souffrent une responsabilité en n’ayant aucune formation scientifique. C’est bien de proposer des pistes pour essayer d’éviter que ces maladies se déclarent, mais je pense que vous devriez être plus prudent dans vos propos. Vous reprochez les erreurs qui ont été faites en nous recommandant des aliments dont on s’aperçoit aujourd’hui qu’ils sont inadaptés, mais de la même manière vous affirmez des idées et orientez les gens sans aucun recul, sans réelle étude scientifique dans une discipline complexe pour laquelle vous n’avez aucune formation. Retenez la leçon de ceux qui nous ont fait boire du lait pendant des années et concevez qu’aujourd’hui vous vous engouffrez dans une brèche en courant sans aucune mesure en relayant le propos de personnes qui ne sont pas forcément plus assurées de leur véracité que ceux qui nous faisaient boire du lait.
    Très cordialement.
    Emilie

  35. Valentin PECK (Auteur de l'article)
    Je m’excuse si j’ai pu heurter certaines personnes. Le tons « moraliseur » n’était pas voulu, sincèrement.

    Il existe deux types de personnes:
    -Les personnes qui voient le verre à moitié plein.
    -Ceux qui le voient à moitié vide…

    Certains d’entre vous ont vu dans cet article un espoir, d’autre (beaucoup malheureusement) se sont sentis violemment attaqués.

    Certes vous êtes responsables du pire dans votre vie… Mais aussi et surtout du meilleur, c’est pas génial non ?

    Beaucoup de personne on entendu à travers cet article « vous êtes responsables du pire » en oubliant l’essentiel… Dommage.

    C’est sûre qu’il est plus confortable de se complaire dans ses problèmes et sa maladie.
    J’invite simplement les gens à essayer de devenir la meilleure version d’eux même…

    Beaucoup de personnes critiquent mais ne savent pas de quoi elles parlent.

    Essayez de suivre nos conseils et vous verrez bien…

    Je n’ai pas de formations scientifiques mais cela ne m’empêche pas de vivre et de le faire bien 🙂
    Je rappel que je partage simplement mon ressenti et mes découvertes avec vous.

    Prenez ce qui vous plait et appliquez-le.
    Oubliez ce qui vous déplait.

  36. Stephane
    Merci pour ce super article ! Je suis d’accord à 100% avec vous ! On ne peut bien entendu pas tout régler en quelques semaines mais en exploitant différemment nos gènes on arrive à des résultats extraordinaire ! Testé et approuvé 🙂
  37. Séverine
    J’ai beaucoup aimé cet article. Pour ma part je pense que certaines personnes n’arrivent pas à adhérer à tout cela, car un travail en amont sur soi même n’a pas été fait. J’aurai lu cet article il y a 2 ans, j’aurai souri et dit » n’importe quoi ». Aujourd’hui, ayant pris conscience de la responsabilisation de ma vie à 100%, je comprends mieux tout ce qui est écrit. Je crois que pour sensibiliser les gens et ouvrir les consciences,il n’existe pas une seule bonne méthode…. Un déclic, un article lu au bon moment, un choc émotionnel, une maladie…Même si certains commentaires sont négatifs, l’article a été lu et aura donné matière à réflexion. Bonne continuation.
  38. Bertrand
    J’ai une amie qui a réussi à faire disparaître tous les symptômes de sa maladie auto-immune par le régime du Docteur Seignalet. Elle a totalement changé ses habitudes alimentaires. C’est vraiment draconien, dans les soirées elle apporte son repas mais en tout les cas elle gambade alors qu’elle était en fauteuil roulant. Pour d’autres personnes peut être que se régime ne marcherai pas. Elle a pris en main sa maladie. Elle a travaillé dessus. Pourquoi cette maladie survient d’un coup ? A quoi elle lui sert ? Mon amie a trouvé.

    Oui il y a l’alimentation, oui il y a l’environnement, il y a aussi le « désir » de vivre, il y a nos problématiques psychologiques profondes, nos blocages, l’histoire passée de notre famille que l’on porte… Bref je pense que si l’on prend en main notre problème plutôt que le subir passivement, il y a plus de chance de s’en sortir mais faut-il encore le vouloir réellement.

  39. Sophie
    L’idée de promouvoir la santé par de saines habitudes de vie est très louable, mais ne fondez pas votre théorie sur une science dont apparemment vous n’avez aucune connaissance ni compréhension!
  40. Michelle
    J’ai aussi une maladie auto-immune et le régime du Dr Seignalet est mon médicament, je m’en sors plutôt très bien ! Alors oui je pense que l’alimentation est un médicament, je suis aussi très consciente qu’il existe des facteurs polluants que nous maîtrisons plus difficilement comme le stress, la pollution environnementale, etc…Cela dit l’accumulation des facteurs aggravent souvent les maux. Alors si nous pouvons agir sur l’un d’eux, n’hésitons pas !
  41. Geoffrey
    Merci Thibault <3
  42. patricia
    Bonjour,

    Comme dit un dicton: » qui se ressemble s’assemble ». Vous l’exprimez bien dans votre écrit. Il est vrai, que l’environnement dans lequel nous vivons, influence notre personne et je valide. En ce qui concerne les aliments, nos aïeux mangeaient peut-être plus sainement mais avec un manque d’hygiène important, apportant des tas de maladies infectieuses et une longévité plutôt courte. Aujourd’hui, le fléau du cancer pullule un peu partout, développé par certains aliments certes, mais la pollution de notre planète y participe pour beaucoup, je pense ! Un débat plus approfondi durerait des heures, des journées, voire des années avant qu’un accord général voit le jour. Mais votre requête sur la santé et l’hygiène de vie sont le début vers l’avancement d’une meilleure vie.

  43. Pauline
    Tout simplement génial !!!! On progresse ! On évolue ! …..
  44. Mona
    Article très intéressant qui aborde de façon simple, sans jargon scientifique, ce qu’est l’épigénétique.Concernant vos détracteurs, il en faut, hélas. La maladie est un dysfonctionnement, la santé est notre héritage (à part les cas de malformations congénitales). Nous avons la responsabilité de notre santé comme de notre vie. L’inverse relève de l’irresponsabilité et c’est plus facile d’accuser les autres (la société, la malchance), ça évite de réfléchir et de faire un travail sur soi.
    J’ai lu tous les articles de votre blog, merci pour toutes ces informations.
  45. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    Merci à toi Mona pour cet intelligent partage !
  46. Dan
    La science s’avère parfois dangereuse …. les exemples de scandales ne manquent pas !!
    Et donc les personnes qui restent bloquées sur cette science le sont aussi. Elles n’admettent pas que l’on puisse conduire sa vie en dehors d’ elle.
    Au 21 ième siècle il serait temps de s’ouvrir à autre chose que la mécanique newtonienne et se rendre compte que la médecine doit évoluer de toute urgence.
    Bravo à tous ceux qui osent sortir des sentiers battus …. c’est eux qui ont fait avancer le monde positivement.
    Donc bravo Valentin!
  47. Valentin PECK (Auteur de l'article)

    Merci à toi Dan, rien d’autre à rajouter, tu as tout dit 🙂
  48. Lunasine
    Un grand merci pour cet article qui a déjà été partagé sur ma page! C’est encourageant de voir que petit à petit (même si ce n’est pas encore général) les esprits s’ouvrent à d’autres horizons…cela fait maintenant plus de 2 ans que je connais le principe de l’épigénétique grâce aux travaux et aux produits développés par le Docteur Galvez (la lunasine, peptide issu du soja qui a une action épigénétique prouvée) et je peux vous dire que ce n’est qu’un début! Les études sont de plus en plus nombreuses pour démontrer l’influence de notre mode de vie sur nos gènes et donc notre santé: Restez connectés ^^
  49. jude
    vous avez démontré avec une logique imparable (je ne tiens pas compte du ou de certains posts qui étaient là pour aller titiller certains points sans aucun apport au débat si ce n’est tenter de vous décrédibiliser) qu’il faut dire stop aux idées reçues qui confortent bien trop de gens dans le fatalisme que vous citez et qui persuadent finalement ceux là à reproduire le même schéma.
    un phénomène simple qui corrobore ce que vous expliquez: aux Etats Unis, pourquoi est ce le pays avec la plus forte proportion d’obèses au monde? on connaît la réponse. Et pourquoi, en Asie, les maladies cardiovasculaires, l’obésité se constate de plus en plus souvent? encore une fois on en revient à l’idée de changement du mode alimentaire.
    en prenant mon cas, je suis persuadé que si je mangeais très régulièrement de la Junk food et que je ne pratiquais pas de sport, je serai en surpoids, fatigué et démotivé.
    je trouve que vous avez expliqué avec des mots simples, ce qui ferait que beaucoup de monde aurait la possibilité de changer les choses, de changer soi même.
    de mon côté j’ai un avis très tranché sur la question et ne mâche pas trop mes mots, mais vous m’avez conforté sur mes convictions de toujours.
    j’espère que votre article portera grandement ses fruits car j’estime qu’il est d’utilité publique.
    meilleure santé pour tous et moins de gâchis dans les caisses de la sécu!
  50. ME
    Bonjour,

    Je viens de tomber sur cet article par hasard grâce à un partage sur Facebook. Je vous dresse mon profil : j’ai 39 ans, 2 enfants merveilleux, le meilleur des conjoints depuis 16 ans, une famille aimante et présente, des amis positifs, drôles et créatifs, une alimentation saine incluant beaucoup de fruits et de légumes avec un minimum d’aliments industriels et transformés. J’essais d’éliminer le plus de produits toxiques de ma vie (je ne me teins pas les cheveux, je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où j’ai porté du vernis à ongle, je me maquille que très légèrement les jours de travail, je lis les ingrédients des savons que j’achète, j’ai des crèmes bio, etc.). Je marche au moins 30 minutes par jour et je fais du cardio 2 fois par semaine. Je n’ai aucun surplus de poids et n’en ai jamais eu. Je suis de nature assez positive et optimiste.

    Malgré tout, il y a 1 an, j’ai reçu un diagnostic de Sclérose en plaques!

    Personne dans ma famille ni dans mon entourage n’est atteint. Ça a donc été choc total pour tout le monde … que moi, d’entre tous, soit atteinte d’une maladie incurable et dégénérative!

    Je suis convaincue que mes saines habitudes de vie me permettent de passer à travers cette épreuve beaucoup plus facilement, mais si j’ai appris une chose depuis 1 an, c’est qu’il n’y a pas d’absolu! Je crois que ce que vous dites dans votre texte est en grande partie vrai, mais n’oubliez pas que nous ne sommes pas des individus isolés, vivants sous une cloche de verre. Nous vivons dans un environnement que nous contrôlons que partiellement. Peut-être qu’un jour la science nous en dira plus sur le sujet, mais pour le moment, je crois sincèrement qu’il faut faire attention au dogmatisme sur le sujet …

  51. Valentin PECK (Auteur de l'article)
    Bonjour,

    Je suis totalement d’accord avec vous sur le fond ! Il y a malheureusement des choses nocives dans notre environnement direct et qui échappent totalement à notre contrôle (pollutions, métaux lourd, additifs alimentaires, scandales industriels et pharmaceutiques, etc…) mais cela ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras ! Je te souhaite bon courage pour la suite, je suis de bon cœur avec toi !

  52. patricia
    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous…intuitivement c’est ce que j’ai fait, j’ai changé mon environnement, mon hygiène de vie, mon alimentation, ma vie sociale…et ayant une maladie génétique je peux confirmer que tout cela peut améliorer la santé. ..j’ai même transmute dés mon adolescence. …mais vous oublié un détail qui est sous entendus dans le stress…..ce sont les émotions qui peuvent changer selon si l’on est positif ou négatif….
    Merci pour votre article…
  53. La Colombe
    Bonjour, je ne suis pas trop d’accord avec vous. Avez vous pensez aussi que certaine personne dans se monde peuvent avoir en eux les douleurs des autres, se n’est pas l’adn qui nous maintien en vie mais la Foi en nous. L’adn peut changer avec les transfusions sanguine, les aliments que nous mangeont. Faites un peu plus de recherhce dessus vous obtenez mon résultat.
  54. Fabinours
    Colombe : non l’ADN est très peu variant au cours de la vie d’un individus. Le système cherche principalement a conserver la version originale du génome. Votre nourriture (sauf ingestion d’aliments mutagènes ne feront pas varier votre génome). La foie n’a scientifiquement jamais changer l’ADN d’un individus.

    PECK: Etant épigénéticien de métier voila mon sentiment premier à la lecture de cet article: Attention au raccourcis : Le « manger / bouger vous serez plus heureux etc » est de plus en plus présent dans un bon nombre d’article alors qu’aucune conclusion scientifique (chez l’homme) ne montre le bien fait épigénomique d’une « meilleure hygiène de vie) –> les liens de causalité sont encore relativement inconnu en épigénétique.

    Par manque de temps je ne détaillerai pas le fond de ma pensé mais j’exprimerai ma prudence au travers d’une simple définition. Par analogie au génome et à la génétique on parle en épigénétique d’épigénome. Si on devait donner une définition à l’épigénome elle serait la suivante :
    L’épigénome est l’ensemble de l’information chromatinienne (cf voir definition de la chromatine) autre que celle fournie par les séquences ADN. L’épigénome rassemble un ensemble d’élément encore inconnu et de nombreux sont… HERITABLE… (Pour info je travail actuellement sur l’évolution de cette information au cours de plusieurs centaines de génération). Bien que l’épigénome d’un individu soit « malléable » (donc sujet a changer avec la vie, l’histoire, la nourriture d’un individu) une autre partie est belle est bien ancrée, déterminée et parfois même définie par la génétique d’un individus. D’un point de vu scientifique et philosophique j’en viens a me demander parfois de la réelle existence du « libre arbitre » – oui… je pars loin dans mon délire mais je m’explique : il s’avère que certaines peurs irrationnelles peuvent être expliquée par un facteur epigénétique. Chez le rat, une expérience malheureuse d’un individu peut être physiquement et moléculairement suivit et transmissible épigénétiquement sur 2 générations et cela malgré des changement de bouffe, de milieu ou l’absence de lien avec les parents.

    Ainsi certaine souris montrent les même crainte que leurs arrières grands parents alors qu’ils n’ont jamais connu leur traumatisme ni leurs parents/ grand parents/ arrière grand parent… De ce fait dire que l’on maîtrise son devenir, ses choix etc par la nourriture et par une vie saine pleine de bonne volonté est un raccourci un peu trop emprunté ses 10 dernières années par les magazines et autres site de nutrition.

    L’épigénétique « existe » depuis un peu plus de 10-15 ans mais nous ne sommes pourtant qu’au début de son histoire. Je trouve donc cela toujours un peu risible de lire des conclusions hâtives des magazines et autre nutritionnistes faisant clairement fantasmer le commun des mortels dans une vérité qui n’en est peut être pas une…

  55. cathy
    Bonjour,

    j’adore cet article, si vrai, et plein de bon sens !
    C’est ma philosophie du quotidien.

    Je l’ai partagé sur Facebook.

    Merci !

    Kty

  56. pépette
    Merci pour ce commentaire.
  57. Laurent
    J’en reste sur le derrière merci merci merci merci merci merci merci merci merci et

    Merci

  58. Loic
    C’est un super article, très inspirant! Choisir un mode de vie non stressant est cependant bien compliqué (surtout en travaillant dans l’hôtellerie, pour ma part, et pour bien d’autres). Mais tout le reste est très bien écrit et déclenche la réflexion et la curiosité. J’ai découvert via un ami sur Facebook et je suis bien content d’avoir lu cet article.
  59. Jean Anne Du Pratt
    Bon article.
    Présenté d’un poigne dominateur.
    L’affirmation et le savoir servi avec un ton de suggestion et de propositions aurait peut etre pu faire eviter les hurlements de charlatan.
    Car la violence et la passion dans les propos aurait ete attenuees.
    Dommage.
    La sante est par ce que nous mangeons, c’est vrai.
    Merci de ces bonnes intentions.
  60. Barry
    Bonjour à tous. Je fais l’expérience dans mon propre corps. Aérophagie familiale que j’ai abandonnée il y a longtemps quand j’ai décidé de ne pas adhérer à ça . Tendinite de la coiffé des rotateurs lors d’un burnout. Pour ce qui est des maladies génétiques on est loin très loin de savoir exactement comment ça fonctionne et lorsque on aura bien compris alors peut être seront nous d’accord avec cet article ou pas ! La nourriture et aussi nos pensées et peut être surtout nos pensées, nos adhésions à toutes sortes de croyances inconscients font de nous ce que nous sommes. Et merci pour la possibilité de pouvoir faire évoluer notre vie et notre santé . Nous sommes les maîtres de nos vies et ça c’est chouet
    Pour combattre l’hyperactivité chercher à régime sans gluten et au moins essayer .
  61. Samuel R
    Merci pour cet article très intéressant ☺
  62. Jacques ROLLAND
    Je découvre votre article. Sans le savoir je fais ce que vous dites depuis quelque temps. J’ai une maladie qui me paralyse ma colonne vertébrale et je combat cette maladie de la manière la plus simple, c’est simplement vivre. Ranger sa vie et être totalement libre. Faire attention et manger ce que je veux dans la quantité qu’il faut et de qualité même si la médecine dit des choses différentes. Bouger son corps et son esprit… je fais plein de choses et je ne fais que constater que j’ai diminué par deux le traitement que je prends et je me sens parfaitement bien. Je ne suis formaté en rien, j’ai  » la liberté de faire attention » mais.. j’ai fait un sérieux rangement dans ma vie… ceux qui m’entourent, le »décor » qui m’entoure n’ont rien à voir avec ce que j’avais avant…. bref.. je ne savais pas que cela portais un nom !!!
  63. Karine
    Sur le concept, je trouve cet article vraiment intéressant.

    Sur le fond, je trouve qu’il manque de rigueur, vous jouez avec des principes scientifiques qui sont complexes et la vulgarisation que vous en faites les rendent éronés …
    et la justification : « La motivation première de cet article n’est pas d’être « scientifique » (je laisse cela au « intellectuels supérieurs »), mais d’être une source d’espoir pour les personnes qui l’ont perdu. » renforce le coté charlatan. Si on utilise un outils, on l’assume jusqu’au bout, si vous vous servez d’études scientifiques pour soutenir vos propos, ce serait bien de 1/citer vos sources, 2/les utiliser en entier et pas seulement les parties qui vont dans votre sens.

    Je fais également partie de ces lecteurs qui trouvent vos propos moralisateurs et malvenu. Si vous voulez vraiment donner de l’espoir aux gens, le mieux serait encore de les encourager et non de les enfoncer.

  64. corsini
    Bjr
    je rebondi sur votre article car ma belle mère a une vie plus que saine avec une alimentation soignée, &équilibrée sans excès et 200% naturel avec un exercice physique quotidien et a développer un cancer 2 fois !!!
    Pour ma part, j’ai une maladie non héréditaire (personne ne l’a dans ma famille) et certainement du a mon état nerveux !!! alors facile a dire reprendre une vie saine quand on a des pb d’argent sans sans soucier !!! et la c’est quoi votre réponse : pas grave vous serais interdit bancaire vous ne pourrez plus nourrir votre enfant mais au moins vous n’aurais plus de stress ni de maladie ?
    bref étude intéressante mais pas réfléchie assez profondément je trouve!!!!!!!!!!!!
  65. Cyrille
    Je trouve cette article tres interessant pense qu’il ne faut pas forcement le prendre mots a mots , mais la fond et tout a fait realiste je pense .
    L’alimentation et une bonne hygiene de vie est la base d’une bonne vie . Et on le sait tous que aujourd’hui la bonne alimentation n’est pas le fort de la societé .
    Ce qui concerne la maladie je resterais mitigé sur vos propos , je suis d’accord a 80% , la maladie est trés influencer par notre hygiene de vie . Mais bonne hygiene de vie a mon avis ne veut pas forcement dire 0 maladie , beaucoup moins de maladie j’en suis sur mais pas Zero .
  66. Marie
    Bonjour,

    Merci pour cet article qui est très abordable pour la compréhension du plus grand nombre.

    Je comprends que vos détracteurs aient été « piqués au vif ». Cependant, à mon sens, votre article est une proposition de direction et non un dogme.
    Tous les gènes ne peuvent pas être modifiés: après tout, nous ressemblons bien physiquement à notre parenté et ce sont des choses qui ne sont pas modifiables.
    Cependant, que penser du village de Kodinji en Inde, avec son fort taux de jumeaux dans la population, taux qui concerne également les personnes qui viennent y habiter sans en être originaires? Il y a a priori un facteur environnemental encore inconnu à ce jour.
    Que penser de l’altération de la santé cardio-vasculaires chez les immigrants établis au Canada et aux Etats-Unis, altération d’autant plus importante que le temps de résidence dans les pays d’accueil est plus long? Là encore, on ne peut nier un facteur environnemental.
    Vouloir tout ramener à l’alimentation est excessif et je ne pense pas que ce soit l’objectif de cet article.
    La santé regroupe plusieurs dimensions: en dehors de l’alimentation et de l’hygiène de vie, des facteurs transgénérationnels, notamment au niveau psychologique, peuvent se retrouver. Les aspects psychologique, émotionnel +/- spirituel ne peuvent pas être négligés. « Faire bien tout ce qu’il faut » dans un climat d’anxiété permanente et de crainte de mal faire fait subir un stress non négligeable par rapport à une autre personne qui ferait la même chose dans un climat de joie et de complète décontraction. Les résultats pourraient ne pas être totalement les mêmes du point de vue du ressenti personnel.

    Je pense que nous sommes un mélange d’inné (« prédétermination ») et d’acquis. De mon point de vue, le but de cet article est de suggérer que la part d’inné est peut-être moins importante que ce que nous tendons à croire, et de nous inciter à augmenter notre marge de manoeuvre pour modifier notre qualité de vie.
    Bien sûr, cela n’évitera pas l’émergence de toutes les maladies. Mais même en étant malade, cela peut permettre -à mon sens- une bien meilleure qualité de vie que l’émergence de cette même maladie chez quelqu’un qui se contenterait d’assumer la situation avec fatalisme.

    Concernant l’environnement proche, il suffit de faire l’expérience de passer toutes ses journées entouré de personnes stressées, défaitistes et de mauvaise humeur pour constater l’état de stress dans lequel on est le soir.
    A l’inverse, passer quelques jours entouré de personnes bienveillantes et positives nous met dans un meilleur état d’esprit, voire de bien-être.
    Lorsqu’il y a une personne hyperactive dans la famille, ou souffrant d’un trouble de l’humeur, il n’est bien sûr pas suggéré de lui tourner le dos. Mais nous avons tous le choix de prendre ces évènements de façon négative, ou d’en tenir compte tout en gardant une attitude positive et stimulante, qui permet de continuer à vivre vraiment plutôt que de juste subir et d’ajouter au défaitisme ambiant.

    « Exprimer le meilleur de ses gènes » revient pour moi à utiliser au mieux le capital dont nous disposons, et pas à tout guérir.
    « Manger vivant » est une proposition, une piste, mais il ne s’agit pas d’une réponse immuable et unique.
    Et pour ceux qui sont en manque de validation scientifique, je serais tentée de leur proposer, en dehors de toute contre-indication médicale, de tester les propositions qui sont faites et de se faire leur propre avis. A défaut de valider aveuglément ce qui est dit, rien n’empêche d’être curieux et d’expérimenter soi-même.

    Bonne continuation.

  67. Salami
    Je ne sais pas exactement qui l’a dit mais certaines personnes préfèrent aller à leur destruction que de changer leurs habitudes. Depuis que la santé humaine est devenue un enjeu économique, toutes les dérives sont permises et les excuses avec. Mais on dénie à la médecine des simples le droit de se tromper, de se corriger et de s’améliorer. Votre article est une véritable invitation à l’espoir pour des milliers de gens qui souffrent malgré les avancées indéniables de la médecine allopathique, en apprenant que finalement d’autres alternatives à leurs détresses existent et …à portée de main. Et sa lecture me conforte dans mes convictions profondes quant au bien fondé de la médecine holistique. Bonne santé à tout le monde!
  68. Mayeul
    Bonjour,
    Merci pour cet article passionnant.
    L’humain manque cruellement de bon sens et de discernement.
    Il n’y a même pas forcément besoin de se réveiller spirituellement pour comprendre que vous êtes dans le vrai. A la base, l’homme est frugivore, il n’a d’ailleurs en rien la machoire d’un carnivore.
    Les scientifiques commencent seulement à s’ouvrir à ces thèses sur l’autoguérison mais l’inertie est puissante ainsi que les labos pharmaceutiques et autres lobby agro-alimentaires.
    Le réveil viendra donc de la base, c’est à dire nous.
    Nous devons reprendre le pouvoir, c’est à dire manger bio et local si possible, faire notre petit potager, bouger, dormir mieux et nous éloigner du stress: la belle vie, quoi ! Que du bon sens !
    Merci à vous, pour tout ce que vous faites.
    L’avenir (proche) vous donnera raison !
  69. dayanand
    Pour tous les détracteurs…!!
    Je pense que seule l’expérience compte!!,le reste ne peut passer aux yeux de beaucoup (et les miens aussi) que balivernes mentales pour se « défendre » d’une chose souvent difficilement exprimable.
    Si ces conseils sur l’alimentation vous « parlent », faîtes !! et ensuite analysé et corrigez.
    Si non, voyez autres choses ou continuer de critiquer sans rien essayer..!!
    Que risquez vous de tester?? Certainement bien moins que de bouffer leurs trucs immondes transformé à des seules fins mercantiles…
    A vous de voir.
    Merci en tout cas de démocratiser de telles idées (sans dogmatiser!!)
    Belle vie à toutes et tous..
  70. Corinne
    Bravo Valentin, cela résume parfaitement la vidéo de Joël de Rosnay Merci pour cela, j’épouse totalement puisque j’accompagne moi même depuis 4 ans en Épigénétique Thérapeutique avec ma Méthode PEPS Programme Épigénétique de Prévention Santé.
    Au plaisir d’échanger ensemble sur ce sujet inépuisable, je serai sur le Salon ZEN à Paris septembre/octobre pour la sortie de mon livre VIVRE c’est se Choisir chez LANORE Éditions,Passez me rencontrer? les Fondements en sont L’Epigénétique et les Neurosciences appliquées au comportement.
    COEURdialement,que le meilleur vous accompagne!
    Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *